Quand on fait patienter James Bond, cela a des conséquences parfois inattendues

"Mourir peut attendre" est symptomatique de l’impact du Covid sur le 7e Art.

Quand on fait patienter James Bond, cela a des conséquences parfois inattendues
Le 30 septembre prochain, devrait enfin sortir en salles Mourir peut attendre, le dernier James Bond avec Daniel Craig (qui sera ensuite remplacé par...

Cet article est réservé aux abonnés

Profitez de notre offre du moment et accédez à tous nos articles en illimité

Sur le même sujet