"The Misfits": un spot touristique déguisé en film de casse avec Pierce Brosnan

The Misfits n’a rien à voir avec son crépusculaire homonyme de 1961, signé John Huston, chant du cygne de Marilyn Monroe et Clark Gable.

Le catalogue de logos des sociétés de production en ouverture annonce le méchoui indigeste : une pincée d’argent russe et coréen, beaucoup de pétrodollars et un reste de joyaux britanniques.

Parmi ceux-ci, l’ex-007 Pierce Brosnan en gentleman cambrioleur de légende, recruté par une bande de jeunes admirateurs qui se la jouent Robins des Bois. Objectif : "casser" la prison d’un Émirat qui sert de banque à la nébuleuse terroriste.

Pierce Brosnan n’a jamais été un acteur shakespearien. Mais au temps de sa gloire, il portait beau, alliant charme et understatment. Ne restent que le sourire de pacotille du VRP fatigué. Le produit à placer, c’est Abou Dhabi, ses Ferrari taxis, ses musées franchisés, ses hôtels cinq étoiles avec bimbos botoxées.

Les partenaires de Brosnan sont du même tonneau préfabriqué : Nick Cannon en sous-Eddie Murphy, Jamie Chung en Michelle Yeoh du pauvre. Tim Roth s’égare aussi dans ce désert, masquant sa gêne derrière le rictus du salaud de service.

Le personnage de Brosnan décline les avances de ses cadets par trois fois. On se demande si le comédien a opposé la même résistance. Mais quand, en plein casse, son partenaire échappé de la Thai-Pop se lance dans une choré, on se demande qui, du comédien ou de son personnage, est le plus consterné.

The Misfits Casse touriste De Renny Harlin Scénario Robert Henny et Kurt Wimmer Avec Pierce Brosnan, Tim Roth, Jamie Chung, Nick Cannon,… Durée 1h34.

"The Misfits": un spot touristique déguisé en film de casse avec Pierce Brosnan
©D.R.