"A Quiet Place Part II": John Krasinski signe une suite, toujours aussi flippante, à son film d’horreur auditif

En 2018, John Krasinski surprenait avec son premier long métrage en tant que réalisateur : Sans un bruit . Surtout connu pour ses rôles de comédie - il fut notamment l’une des stars de la série The Office aux côtés de Steve Carell -, l’acteur américain signait un excellent film de genre. Un petit film d’horreur malin qui jouait sur les nerfs des spectateurs avec une idée éminemment cinématographique : des monstres extraterrestres ultra-sensibles aux sons. De quoi permettre un jeu passionnant sur la bande-son. Et ce d’autant que l’histoire était en partie racontée du point de vue d’une jeune sourde-muette, campée par Millicent Simmonds (jeune actrice malentendante découverte en 2017 dans Wonderstruck de Todd Haynes). Krasinski s’offrait au passage le premier rôle, celui de son père, qui tente de protéger sa famille le plus silencieusement possible.

Quasi sans reproche, le film se terminait par la mort de son personnage. Sans suite possible ? Ben non. Quand un film marche, tout est possible à Hollywood… Krasinski propose donc un second tour de manège avec Sans un bruit 2, avant un troisième opus déjà programmé pour 2023.

Une suite efficace

Le film s’ouvre par un flash-back sur le jour 1 de l’invasion extraterrestre, dans une petite ville de l’État de New York. Le temps de nous présenter un futur personnage central campé par Cillian Murphy, qui reprendra par la suite le rôle de la figure paternelle. Passé le banc-titre, on retrouve donc Evelyn (Emily Blunt), désormais seule avec sa fille, son fils et son bébé, qu’il faut enfermer dans une caisse isolée phonétiquement lorsqu’il pleure… Ce qui reste de la famille Abbott met discrètement le cap vers les Appalaches, où elle retrouve une ancienne connaissance (Cillian Murphy donc…).

L’effet de surprise du premier volet étant effacé, Sans un bruit 2 perd un peu de son sel. Passé l’excellent flash-back en mode film d’action, le film se réinstalle en effet dans les mêmes dynamiques, ayant toujours recours aux mêmes ressorts. Et pourtant, ça marche à nouveau. Grâce à une mise en scène méticuleuse, John Krasinski réussit en effet à provoquer chez le spectateur une tension constante, en jouant essentiellement sur le son. Même si, cette fois, il abuse un peu plus des effets spéciaux pour montrer ces hideuses créatures… Mais on ne boude pas son plaisir pour autant. D’autant que, dans le style, Krasinski surprend par sa bienveillance. Car on n’est pas ici dans le chacun pour soi égoïste façon Walking Dead. Comme dans La Route de John Hillcoat, il s’agit de proposer une vision humaniste du film de survie. Et ça, ça fait un bien fou…

A Quiet Place Part II / Sans un bruit 2 Film d’horreur Scénario & réalisation John Krasinski (d’après les personnages de Scott Beck et Bryan Woods) Musique Marco Beltrami Avec Emily Blunt, Millicent Simmonds, Cillian Murphy… Durée 1h40.

"A Quiet Place Part II": John Krasinski signe une suite, toujours aussi flippante, à son film d’horreur auditif
©D.R.