"Le discours": tout se mélange dans sa tête !

Laurent Tirard signe une comédie enlevée sur les relations de couple et de famille, d’après le livre de Fabcaro.

"Le discours": tout se mélange dans sa tête !

La trentaine finissante, Adrien (Benjamin Lavernhe) vit très mal la "pause" qu’a décidé de prendre sa petite amie Sonia (Sara Giraudeau). Cela fait 37 jours qu’il est sans nouvelle. Alors, aujourd’hui, il ne tient plus et lui envoie un SMS. Mais la réponse se fait attendre. Une attente d’autant plus interminable que le jeune homme, angoissé de nature, est coincé dans un dîner de famille, entre les interminables anecdotes de son père (François Morel), l’indifférence de sa sœur (Julia Piaton) et les cours de science assommants de son futur beau-frère (Kyan Khojandi). Et comme si ça ne suffisait pas, ce dernier lui demande d’écrire un discours pour leur mariage : "C’est le plus beau cadeau que tu pourrais faire à ta sœur…"

Là, c’en est trop pour Adrien. L’angoisse quant à la réponse de Sonia, les souvenirs d’enfance et d’adolescence, l’écriture d’un discours qui s’annonce un grand moment de solitude… Tout se mélange dans sa tête !

Plaisir de mise en scène

Après Le Retour du héros avec Jean Dujardin (2018), Astérix et Obélix : Au service de sa majesté (2012) ou Le Petit Nicolas (2009), Laurent Tirard revient avec une comédie grand public bien sentie. Le cinéaste adapte ici, de façon très ludique, Le Discours de Fabrice Caro (plus connu dans le monde de la BD sous le pseudo de Fabcaro grâce à son Zaï zaï zaï zaï en 2015, qui sera bientôt adapté par François Desagnat, avec Jean-Paul Rouve et Julie Depardieu).

La situation de base est a priori plus théâtrale que cinématographique. Tout se déroule en effet autour de la table familiale : unité de lieu, de temps et d’action. Disons plutôt que tout se déroule dans la tête du personnage, où tout finit par se téléscoper… Pour porter ce foisonnement à l’écran - où les souvenirs se mêlent aux situations imaginées, notamment autour de ce fameux discours à écrire -, Laurent Tirard laisse libre cours à son imagination de cinéaste. Bourré de chouettes trouvailles visuelles, son film est un vrai régal de mise en scène. Et du caviar pour le virevoltant Benjamin Lavernhe, de la Comédie-Française.

L’esprit de famille

Mais Le Discours n’est pas qu’une comédie enlevée multipliant les situations cocasses au gré d’une voix off à la première personne qui n’est pas sans rappeler la série Bref - la présence de Kyan Khojandi à l’écran renforce évidemment l’impression… C’est aussi un film très tendre sur les relations familiales et le couple.

Plutôt bien observé, porté par des dialogues savoureux, Le Discours explore la difficulté que l’on a parfois en famille à se dire réellement les choses. Pas seulement parce que l’on stresse à l’idée de devoir écrire un discours pour un mariage, mais parce qu’à force de ne jamais se parler vraiment, on finit par s’éloigner et ne plus se connaître…

Le Discours Comédie ludique Scénario & réalisation Laurent Tirard (d’après le roman de Fabrice Caro) Avec Benjamin Lavernhe, Sara Giraudeau, Kyan Khojandi, Julia Piaton… Durée 1h28.

"Le discours": tout se mélange dans sa tête !
©D.R.


Sur le même sujet