"Teddy": y a-t-il un loup-garou dans les Pyrénées ?

Anthony Bajon, mystérieux en gamin déphasé et rejeté, dans un film de genre à la française signé par les jumeaux Boukherma.

Déscolarisé, Teddy (Anthony Bajon) travaille aux Doigts de Ghislaine, un salon de massage d’une petite ville des Pyrénées. Il aurait préféré bossé au Quick, mais celui-ci a fermé et il n’y avait que ça de disponible à l’agence d’intérim… Sa patronne (Noémie Lvovsky) est toujours sur son dos, parfois littéralement… Dès qu’il le peut, il passe du temps avec sa copine Rebecca (Christine Gautier), issue d’un milieu favorisé, alors que lui vit chez Pépin Lebref (Ludovic Torrent), un brave type illettré.

Au village, la gendarmerie mène l’enquête sur la mort d’une douzaine de brebis retrouvées éventrées. Est-ce le loup ? Une nuit, dans un bois, Teddy est mordu par une étrange bête. Petit à petit, son comportement change… Son médecin se veut rassurant. "Si, à la pleine lune, tu te transformes en loup-garou, tu reviens me voir", lui dit-il en riant avec son accent chantant du terroir…

Métaphore de l’adolescence

À 28 ans, Ludovic et Zoran Boukherma signent leur premier long métrage en tandem, après Willy 1er, coréalisé en 2016 avec leurs camarades de promotion à l’école de cinéma de Luc Besson. Où il était déjà question d’un personnage inadapté, aux rêves trop grands par rapport à ce que la société peut lui offrir. Teddy est dans la même veine, sauf que les frangins s’essayent ici au cinéma fantastique.

S’ils reprennent les codes du film de loup-garou (jusqu’à une utilisation très particulière du gore), ils inscrivent leur récit dans un contexte 100 % français, pour ne pas dire franchouillard, confrontant comédiens professionnels et non professionnels. Ce décalage permanent entre le genre et une description, par moments naturaliste, de cette France rurale crée une forme d’humour insaisissable, un peu à la Dupontel. Et, comme ce dernier, les frères Boukherma restent toujours au premier degré. Ce que vit le héros dans sa petite existence terne ne prête en effet pas à sourire…

La lycanthropie fonctionne ici comme une métaphore du passage de l’adolescence à l’âge adulte, avec le corps qui se transforme, les hormones qui s’affolent. Mais pas seulement. Tel le loup pourchassé par les paysans, Teddy est en effet un outsider, rejeté par tout le village. Sur lequel il finira par prendre sa revanche ?

Anthony Bajon, toujours parfait

Dans ce rôle très décalé, on retrouve Anthony Bajon, toujours aussi convaincant. Après La Prière et Au nom de la Terre , le jeune acteur confirme un vrai talent, capable de s’intégrer à des univers très différents, tout en apportant le sien propre, cette part de mystère qui en fait l’anti-jeune premier par excellence. Trimballant sa candeur, il campe un loup-garou totalement inattendu, dans un film qui l’est tout autant.

Teddy Fantastique Scénario & réalisation Ludovic & Zoran Boukherma Photographie Augustin Barbaroux Musique Amaury Chabauty Avec Anthony Bajon, Noémie Lvovsky, Christine Gautier, Ludovic Torrent… Durée 1h28.

"Teddy": y a-t-il un loup-garou dans les Pyrénées ?
©D.R.