"Les Croods 2" face aux défis de la modernité: de quoi toucher les plus jeunes et titiller les adultes

Nouvelles rencontres, nouveau mode de vie : la famille Croods parviendra-t-elle à s’adapter ?

Après avoir cheminé durant des années seul à la recherche d’un monde meilleur surnommé "demain", et à la suite de la disparition de ses parents, Guy a rencontré une famille de Neandertal, les Croods, fraîchement délogée de sa caverne. Il s’est instantanément lié à Eep, l’ado franche et exubérante de la famille. À leur contact, Guy a découvert de nouvelles règles de vie et de survie avec ou sans solutions de confort, il leur a enseigné l’art du feu sans jamais oublier son rêve (sa promesse) de "marcher vers demain".

Lorsque, au hasard du voyage, ils découvrent un véritable paradis luxuriant, riche en nourriture et doté de tout le confort "moderne", les Croods croient rêver. Guy, surtout, a la surprise d’y retrouver de vieilles connaissances aux idées très éloignées de sa famille d’adoption… Très vite, un conflit de loyauté se profile pour le jeune homme tenté par ce nouveau cadre de vie où la nature et les éléments semblent répondre à tous ses besoins. Mais où les habitudes des Croods sont clairement dénigrées. Entre partisans du "restons groupés" et défenseurs du "droit à l’intimité", les discussions sur les modes de vie et l’évolution s’annoncent houleuses.

Au-delà des nombreuses surprises visuelles, le film se joue du snobisme de la famille Betterman, Homo Sapiens persuadés de leur supériorité et très fiers des inventions et trouvailles qui leur ont permis de dompter leur environnement. Mais à quel prix ? Inévitablement, la question est posée : la famille Croods parviendra-t-elle à s’adapter à la modernité ou finiront-ils tous déclassés ?

Faire réagir les adultes et les enfants

Après une entrée en matière qui permet à chacun d’intégrer l’univers des Croods (même sans avoir vu le premier volet), le film réussit parfaitement à jouer sur les deux tableaux afin de satisfaire ses différents publics : l’humour visuel et direct touchera les plus jeunes et les remarques décalées ou allusions doucereuses ne manqueront pas de titiller les adultes.

Comme lors du premier volet sorti en 2013, l’humour cimente les péripéties de la famille Croods et leur imprime cette légèreté qui séduit toutes les tranches d’âge. Un panel de personnalités fortes et contrastées permet à l’intrigue de ne pas rester unidimensionnelle et de bousculer notre regard sur les êtres. Quant au conflit entre les deux pères et les deux mères, que tout oppose, ou les réjouissantes alliances féminines, elles font écho à notre propre lien à l’environnement et interrogent joyeusement notre façon de vivre aujourd’hui.

Les Croods 2 / The Croods Préhistoire revisitée De Joel Crawford Scénario Dan et Kevin Hageman Avec les voix d’Emma et Antoine de Caunes en VF Durée 1h36.

"Les Croods 2" face aux défis de la modernité: de quoi toucher les plus jeunes et titiller les adultes
©D.R.