"Le Vétéran" : Nouvelle déclinaison de justicier pour Liam Neeson en mode Clint Eastwood

Si le père Liam vous fait penser à la (tête de) mule Clint, c’est normal.

Liam Neeson fait désormais partie de ces acteurs dont on n’attend plus grand-chose. Et qui s’évertue à nous donner raison.

Dans Le Vétéran, il ne doit même pas faire semblant d’être désabusé en ex-Marine fatigué qui prend sous son aile protectrice un gamin mexicain traqué par les sbires d’un cartel. Le scénario se fout comme d’une guigne du pourquoi du comment. Seule importe la relation improbable entre le vieil homme et l’orphelin. C’est vrai qu’on n’a jamais vu ça au cinéma…

Naturalisé américain, le comédien d’origine irlandaise donne des gages de patriotisme bon teint, en gardien humaniste des valeurs et de la frontière.

Veuf ravagé par la mort de sa moitié, éleveur dur au labeur criblé de dettes, vétéran du Vietnam qui, dans un sursaut d’altruisme, se fait défenseur de l’orphelin (la veuve est morte par sa faute) : si le père Liam vous fait penser à la (tête de) mule Clint, c’est normal.

Le réalisateur Robert Lorenz a été producteur et assistant-réalisateur d’Eastwood pendant quinze ans. C’est comme les Marines, ça laisse des traces. Semper Fi !

Mais la comparaison souligne d’autant plus l’atonie de Neeson, bien moins charismatique que le modèle, et de la mise en scène plan-plan du tâcheron réal.

Le Vétéran / The Marksman Liam et les méchants De Robert Lorenz Scénario Chris Charles, Danny Kravitz, Robert Lorenz Avec Liam Neeson, Jacob Perez, Katheryn Winnick, Juan Pablo Raba… Durée 1h48

"Le Vétéran" : Nouvelle déclinaison de justicier pour Liam Neeson en mode Clint Eastwood
©IPM