"Un triomphe": ça ne révolutionne pas le cinéma, mais qu’est-ce que c’est réconfortant…

Kad Merad dans un feel-good movie sur l’évasion par le théâtre d’un groupe de détenus d’une prison lyonnaise.

Comédien à la traine, Étienne (Kad Merad) rame dur. Pour gagner sa croûte, il prend tout ce qui passe, même l’animation d’ateliers de hakas maoris dans des start-up, pour apprendre aux jeunes cadres dynamiques à mieux écraser la concurrence… Il accepte également un poste de prof de théâtre dans une prison de la région lyonnaise. Un peu inquiet lorsqu’il débarque, il rencontre cinq détenus qui rêvent de stand-up, plus que de théâtre…

Après leur avoir permis de jouer des Fables de La Fontaine devant leurs codétenus, Étienne voit plus grand. Il convainc la directrice de la prison (Marina Hands) de lui permettre de monter En attendant Godot, pour une représentation unique, dans six mois, au Théâtre de la Croix-Rousse de son ami Stéphane (Laurent Stocker) à Lyon. Il en est sûr : le texte de Beckett, sur l'attente et l'absurdité de la vie, ne peut que parler à ses "comédiens"…

Une histoire vraie

Le 28 avril 1988, juste avant la dernière représentation d'En attendant Godot au Théâtre royal de Göteborg, les comédiens, des détenues de la prison de Kumla, se font la malle. Réaction de Beckett : "C'est la plus belle chose qui pouvait arriver à ma pièce !" S'inspirant de la mésaventure réellement arrivée au metteur en scène suédois Jan Jönson, Emmanuel Courcol transpose, dans la France d'aujourd'hui, cette belle histoire d'évasion par le théâtre.

Acteur reconverti en scénariste - on lui doit notamment le script de quatre films de Philippe Lioret, dont Mademoiselle en 2001 et L'Équipier en 2004, tandis que, plus récemment, il a bossé sur celui d' Au nom de la terre d'Édouard Bergeon -, Courcol signe avec Un triomphe son deuxième long métrage, après Cessez-le-feu, réalisé en 2017 alors qu'il avait déjà 60 ans.

Fidèle à un vrai cinéma populaire, il livre ici un vrai feel-good movie, coproduit par Robert Guédiguian et… Dany Boon. Ode à la fonction rédemptrice du théâtre, Un triomphe est une comédie sans prétention, portée par un Kad Merad au grand coeur, entouré de comédiens épatants dans le rôle de ces prisonniers découvrant la joie de jouer et la beauté d'un grand texte (Pierre Lottin, Sofian Khammes…). Ça ne révolutionne pas le cinéma, mais qu'est-ce que c'est réconfortant…

Un triomphe Comédie carcérale De Emmanuel Courcol Scénario Thierry de Carbonnières & Emmanuel Courcol Photographie Yann Maritaud Montage Guerric Catala Avec Kad Merad, Pierre Lottin, Sofian Khammes, David Ayala, Lamine Cissokho, Marina Hands, Laurent Stocker… Durée 1h46.

"Un triomphe": ça ne révolutionne pas le cinéma, mais qu’est-ce que c’est réconfortant…
©D.R.