"A jamais Le Magnifique", "C'était un héros aussi bien devant que derrière la caméra" : les hommages se succèdent suite au décès de Jean-Paul Belmondo

C'est une page du cinéma français qui vient de se tourner ce lundi.

L'acteur s'est éteint ce lundi, à l'âge de 88 ans. Véritable monstre du cinéma, sa disparition a provoqué une vague d'hommages sur les réseaux sociaux, où de nombreux messages ont été postés, évoquant la carrière impressionnante de l'acteur.

"Il était dans la vie comme dans ses films. C'était un héros aussi bien devant que derrière la caméra", a déclaré le réalisateur Claude Lelouch au micro de Franceinfo. "Il va nous manquer et surtout, il va manquer au cinéma français dans ce qu'il a de plus grand, merveilleux et talentueux", a-t-il ensuite ajouté.

Sur la chaîne de télévision CNews, le réalisateur Philippe Labro, qui avait notamment réalisé “L’Héritier”, a fait part de son chagrin. “C'est une grande tristesse, parce que je perds un ami. (...) On a fait beaucoup de choses ensemble, on a beaucoup ri, on a beaucoup parlé”, s’est-il souvenu.

Sur la même chaîne, l'acteur Alain Delon, qui a partagé l'affiche de plusieurs films avec Jean-Paul Belmondo, s'est dit "complètement anéanti" par sa mort. "Je suis complètement anéanti. Là je vais essayer de m'accrocher pour pas faire la même chose dans cinq heures... Remarquez, ce serait pas mal si on partait tous les deux ensemble. C'est une partie de ma vie, on a débuté ensemble il y a 60 ans", a déclaré le monstre sacré du cinéma, 85 ans, la voix tremblant d'émotion. Souvent dépeints, à tort, comme des rivaux, les deux géants du cinéma français ont joué dans plusieurs films dont "Borsalino" (1970).

Bertrant Blier, qui l’avait dirigé dans “Les Acteurs” en 1999, parle d’une perte énorme. “C'était un confort total de tourner avec Belmondo.... Les grands acteurs, c'est toujours un grand confort”, a-t-il expliqué sur RTL.

"C'était plus qu'une légende, c'était Belmondo", réagit l'historien du cinéma et biographe de Jean-Paul Belmondo, Philippe Durant. "Je suis totalement sous le choc. Il n'y a pas de mot. Quand une légende s'écroule comme ça, ça fait trembler le monde. Ca va faire trembler le monde du cinéma."

Thierry Frémaux, directeur de l'Institut Lumière de Lyon et délégué général du festival de Cannes, a fait ses adieux à l'acteur via un message posté sur le compte Twitter du festival. "Sa générosité d’homme et d’acteur a inventé parmi les plus grands moments de l'histoire du cinéma. Merci Jean-Paul", a-t-il écrit.

De nombreuses personnalités françaises ont fait part de leur tristesse suite à son décès, tout comme les animateurs Nikos, Cyril Féraud et Jean-Luc Reichmann.

Le monde politique lui rend hommage

Marine Le Pen a été l'une des premières figures politiques françaises à s'exprimer sur la mort de Jean-Paul Belmondo. "C'était une gueule et une gouaille inimitables, un acteur et un cascadeur légendaire", a-t-elle tweeté.

Le président de la République, Emmanuel Macron, a lui aussi rendu hommage à l'acteur. "Il restera à jamais Le Magnifique. Jean-Paul Belmondo était un trésor national, tout en panache et en éclats de rire, le verbe haut et le corps leste, héros sublime et figure familière, infatigable casse-cou et magicien des mots. En lui, nous nous retrouvions tous".

L'ancien président français François Hollande a lui aussi fait part de sa tristesse suite au décès de l'acteur. "Jean-Paul Belmondo aura su nouer avec les Français une relation exceptionnelle, au point que chacun avait envie de l'avoir comme ami. Il a joué avec les plus grands, parce qu'il était un des plus grands. Il restera dans l'histoire du cinéma et dans nos mémoires".

"Le « Magnifique » nous a quitté. Immense tristesse. Il incarnait le panache, la gouaille et la séduction à la française. Il nous laisse à bout de souffle. Adieu l’artiste!" a quant à elle écrit la Présidente de la région Île-de-France, Valérie Pécresse.

Sur Twitter, Isabelle Balkany a évoqué les "nombreux souvenirs" et les "soirées de boxe" passées en sa compagnie à Levallois. "Bébel, Jean-Paul... dernier combat chez les anges !", a-t-elle écrit sur Twitter.

Programmes bouleversés

Les médias français ont également été nombreux à réagir. "Canal+ pleure Jean-Paul Belmondo et va le pleurer pendant longtemps. Monument du cinéma français, au talent exceptionnel et à la personnalité unique, si humaine et généreuse. Pensées émues à sa famille magnifique et qui porte si bien ses belles valeurs, et à ses amis, nombreux", écrit le CEO du groupe Canal+.

"La France perd un immense acteur, un géant de la culture et des arts", a déclaré la chaîne TF1 sur Twitter, qui a annoncé bouleverser ses programmes. La chaîne va en effet diffuser ce soir le film "Itinéraire d'un enfant gâté", dans lequel Jean-Paul Belmondo jouait.

Sur le même sujet