Jean-Paul Belmondo et les femmes de sa vie, tout sauf un long fleuve tranquille

De la plus belle femme du monde à la sulfureuse Barbara Gandolfi, l'acteur français a connu des romances passionnées.

Eddy Przybylski

Un Belmondo gouailleur et intrépide, qui bondit, qui virevolte… Puisque le personnage créé par L'homme de Rio plaît au public, on pimente de la même sauce son film suivant, Les tribulations d'un Chinois en Chine.

En prime, on engage celle qui est présentée par la presse comme la plus belle femme du monde. Ursula Andress était la petite amie de James Dean quand il s'est tué. Elle a fait craquer Elvis Presley. Sur le plateau, à Hong-Kong, Belmondo la fait rire. Mais au catering, cette espèce de mess où sont nourris acteurs et techniciens, la plus belle femme du monde mange seule. Un jour, Jean Rochefort et Bébel l'invitent à leur table. Jean Rochefort racontera qu'une demi-heure plus tard, il n'existait plus. Le coup de foudre ! Ursula Andress confirmera : "J'adore rire et Jean-Paul m'a fait rire plus que n'importe qui."

En 1964, elle a 28 ans et lui, 31 ans. Mais il est père de famille. Dix ans plus tôt, alors qu'il était toujours élève du Conservatoire, il était tombé amoureux d'une danseuse, Renée Constant, qu'il se mit à appeler Élodie "parce que la femme de mes rêves s'appelle Élodie".

En 1954, ils ont eu une fille, Patricia. Florence naîtra en 1960 et Paul Belmondo, le futur pilote, en 1963. Un an avant Les tribulations des Chinois en Chine.

Ursula Andres

Jean-Paul Belmondo et les femmes de sa vie, tout sauf un long fleuve tranquille
©AFP

Face à la splendide Ursula, Élodie, la femme des années difficiles, celle qui l'a soutenu dans les épreuves, n'existe plus. Elle ira vivre à Londres, notamment avec Hugh Hudson, le réalisateur des Chariots de Feu.

Arrive ce syndrome qu'a connu Gainsbourg quand il vivait avec Brigitte Bardot : Belmondo ne se trouve pas beau face à cette créature sublime. "J'étais jaloux et possessif."

Il ralentit même le rythme de ses tournages pour être toujours aux côtés d'Ursula, à Ibiza, à Los Angeles et même sur les plateaux lorsqu'elle tourne. Elle : "J'étais devenue l'esclave, la chose de Jean-Paul."

Lorsqu'il fait un film, c'est pareil. Ursula est là. Elle est même figurante de luxe dans Les mariés de l'an II. C'est elle qui tient l'harmonium pendant la cérémonie de mariage.

Laura Antonelli

Mais là, en 1972, Bébel tombe amoureux… de la mariée. Laura Antonelli. Leur relation sera différente. Ils ne vivront jamais ensemble. Lui à Paris ; elle, à Rome. "On se téléphonait tous les jours." En 2015, lors du décès de l'actrice italienne, il dira d'elle : "Laura fut pour moi avant tout une compagne adorable, au charme exceptionnel. Elle fut également une partenaire de grande qualité que tout le monde appréciait sur les plateaux. Je ne veux garder d'elle que ces merveilleux souvenirs."

Carlos Sotto Mayor

Cela durera un an et demi. Arrive ensuite la Brésilienne Carlos Sotto Mayor, sa partenaire sur le film Le Marginal.

En 1983, Bébel avait 50 ans. Elle, elle a 22 ans. Elle a une passion qu’elle va communiquer à son acteur : les yorkshires.

Jean-Paul Belmondo et les femmes de sa vie, tout sauf un long fleuve tranquille
©AFP

Natty, la coco-girl

Or, dans la loge où il assiste à une finale de Roland-Garros, en 1989, une blonde porte un yorkshire dans les bras. C'est en parlant de petits chiens que Belmondo séduit Natty Tardivel, ex-coco-girl dans l'émission Cocoricocoboy, de 32 ans sa cadette. Ils vivront ensemble pendant vingt ans, se marieront même le 29 décembre 2002 et une petite fille, Stella, naîtra le 13 août 2003. Ils expliqueront le divorce par la lassitude.

Jean-Paul Belmondo et les femmes de sa vie, tout sauf un long fleuve tranquille
©Reporters

La Belge Barbara Gandolfi

Après, c'est Barbara Gandolfi, une jeune Belge sulfureuse, professionnelle de la nuit, candidate de L'île de la tentation, qu'on a vue en couverture de Playboy et aux côtés de l'acteur pendant quatre ans. Jusqu'en octobre 2012. Il avait 79 ans et elle, 37 ans. Elle avait été accusée de profiter de sa faiblesse et de l'avoir escroqué. Pourtant, après leur rupture, il confie à paris Match : "Ce pourrait être mon choix et mon droit de vivre avec une femme malhonnête, cela ne regarderait que moi et ne concernerait que ma responsabilité. […] Nous avons vécu une aventure quelque peu sulfureuse. Elle a su toutefois me redonner une certaine jeunesse."

Jean-Paul Belmondo et les femmes de sa vie, tout sauf un long fleuve tranquille
©Reporters

Depuis 2018, c’est avec la comédienne Valérie Steffen, 57 ans, que l’acteur partageait sa vie. Un couple nettement plus discret que son aventure belge.