"J'ai sans doute fait des erreurs" : Florence Foresti revient sur sa prestation aux César 2020

La cérémonie avait récompensé Roman Polanski. Adèle Haenel était sortie de la salle. Florence Foresti aussi. Dans C à vous sur France 5, cette dernière est revenue sur cette soirée qui a marqué à jamais le monde du cinéma.

"J'ai sans doute fait des erreurs" : Florence Foresti revient sur sa prestation aux César 2020
© Reporters / Zuma

"La honte". En 2020, Roman Polanski, réalisateur de 86 ans accusé de viols ou d'agressions sexuelles par douze femmes, recevait le César du meilleur réalisateur. Inadmissible pour l'actrice Adèle Haenel qui quittait la salle en criant ces mots : "la honte".

En dehors de la salle, des manifestations avaient lieu. Sur scène, l'humoriste Florence Foresti avait un contrat à honorer. C'est elle qui était chargée de présenter cette cérémonie sous tension. Près d'un an et demi plus tard, la maîtresse de cette cérémonie revient sur les événements dans C à vous sur France 5. Avant tout, elle est très contente de sa prestation ce soir-là. Peu importe les critiques écrites en aval de la soirée, elle est contente.

Puis, elle a expliqué l'ambiance dans les coulisses. "Vous ne pouvez pas savoir par quoi on est passé, entame-t-elle. Moi, on essayait de m'épargner. On ne me disait rien mais il y avait des manifestations dehors [...] C'était une armée d'angoisse autour de moi. Les gens ne savaient pas si cette cérémonie aurait lieu, si elle ne serait pas interrompue. C'était chargé !" Mais l'artiste française a tout de même voulu remplir son contrat en divertissant l'assemblée.

placeholder
© AFP

"J'ai certainement fait preuve de maladresse et de mauvais goût. C'est le risque à prendre pour un humoriste. On doit essayer, au risque de se tromper, d'être intègre et d'amuser. J'ai peut-être fait des erreurs avec des vannes moins bonnes, indélicates. Mais j'ai fait ce que j'ai pu à ce moment-là", assure l'ancienne Taupes Models.

L'actrice se demande aussi s'il y a encore besoin des humoristes pour présenter les récompenses cinématographiques. "Aux Oscars, ça fait quelques années qu'il n'y a plus d'hôte. C'est une époque difficile pour les humoristes. De toute évidence, peut-être qu'il y aura de moins en moins de gens qui oseront le faire", selon elle.