"L'homme de la cave": François Cluzet en négationniste

Philippe Le Guay passe des "Femmes du 6e étage" aux sous-sols complotistes.

La fiction peut-elle transcender la réalité ? Pour L'homme de la cave, projet vieux de dix ans, Philippe Le Guay s'est inspiré de l'histoire d'un couple d'amis.

Version fiction, Simon Sandberg (Jérémie Renier) conclut la vente de sa cave avec Jacques Fonzic (François Cluzet), un professeur d’histoire. Confiant, Simon confie les clés des lieux à Fonzic avant signature de l’acte de vente, moyennant paiement immédiat du prix négocié. Quelques jours plus tard, Simon apprend que Fonzic a emménagé dans la cave. La situation s’aggrave quand sa femme Hélène (Bérénice Bejo) et lui découvrent que Fonzic est un négationniste rayé de l’Éducation nationale.

Le bras de fer psychologique et juridique qui s’ensuit est une métaphore trop belle pour être vraie : depuis les bas-fonds de sa cave, Fonzic incarne les complotistes, racistes et extrémistes qui gangrènent les fondations de la démocratie sous couvert hypocrite de liberté de pensée et d’expression.

La confrontation entre Jérémie Renier et François Cluzet - tous deux parfaits - donne certes corps à cette dérive. Mais Le Guay, tout à sa démonstration, en rajoute entre la tache d’humidité qui se répand dans la salle de bains du couple, un entourage aux réactions erratiques (le frère de Simon) ou des avocats successifs de plus en plus caricaturaux.

De surcroît, à l’heure des ambitions d’un pamphlétaire cathodique nostalgique, l’avertissement paraît enfoncer la porte grande ouverte de la cave : la rhétorique d’un Fonzic est déjà remontée dans les salons.

L'homme de la cave Thriller psychologique De Philippe Le Guay Scénario Philippe Le Guay, Gilles Taurand, Marc Weitzmann Avec Jérémie Renier, Bérénice Bejo, François Cluzet, Jonathan Zaccaï,… Durée 1h53.

"L'homme de la cave": François Cluzet en négationniste
©D.R.