"Tout nous sourit": une comédie familiale sauvée par le couple des grands-parents

Mélissa Drigeard imagine un vaudeville à peine étonnant sur la lassitude en amour.

Audrey (Elsa Zylberstein) est présentatrice d’une émission cotée. Conquérante, elle traverse la crise de la quarantaine au bras de son amant italien, Alberto. Officiellement, elle part pour un week-end de séminaire mais, en secret, elle file vers la maison de campagne de ses parents au bras de son nouveau Roméo. Son mari, Jérôme (Stéphane Degroodt) file lui aussi le parfait amour depuis trois mois avec une jeune femme (Karidja Touré). Pour lui prouver qu’il tient à elle, il l’emmène dans la maison de campagne familiale. Aucun des deux n’assume vraiment sa liaison, mais ils ont eu la même idée au moment de préparer leur week-end en amoureux.

Audrey et Jérôme ont trois enfants ados : Juliette, fan de rap ; Etienne, drogué de jeux vidéo et David, expert en "teufs". Tout ce petit monde va être confronté à ses petits arrangements avec la vérité...

Même s’il met en évidence des vérités toujours bonnes à rappeler, sur la forme, ce film peine à plaire. Malgré quelques accents de sincérité, la plupart des personnages donnent envie de les gifler ou de les abandonner en chemin, épuisés par cette histoire à peine drôle, tissée de moments affligeants et gênants… Dans le dernier tiers du film, les choses s’améliorent en se centrant sur le couple, très touchant, des grands-parents (Guy Marchand - Anne Benoit) et sur la belle-sœur (Emilie Caen) à la franchise explosive.

La réalisation de ce vaudeville est sans réelle surprise, tout entière focalisée sur la volonté de faire rire ou d’attendrir avec ces personnalités vite dessinées dont on ne perçoit les failles touchantes qu’in extremis...

Tout nous sourit Marivaudage De Mélissa Drigeard Scénario Mélissa Drigeard Avec Elsa Zylberstein, Stéphane Degroodt, Guy Marchand Durée 1h41.

"Tout nous sourit": une comédie familiale sauvée par le couple des grands-parents
©D.R.