"C’est très difficile quand la violence touche tout le monde et de façon si personnelle"

"C’est très difficile quand la violence touche tout le monde et de façon si personnelle"
©BELGA
Basée à Gand depuis sept ans, Teodora Ana Mihai y présentait, le 12 octobre dernier, La Civil, en ouverture de la 48e édition du Festival de Gand, qui s'est clôturé ce samedi. En salles ce mercredi, ce film est le résultat d'un très long travail de recherches, entamé il y a six-sept ans au Mexique, un pays que connaît bien la jeune cinéaste d'origine roumaine. "J'ai connu le Mexique avant 2006, avant que le président Calderon ne...

Cet article est réservé aux abonnés

Profitez de notre offre du moment et accédez à tous nos articles en illimité