"Si on chantait": du cinoche karaoké et cocorico pour accros à Nostalgie

La musique adoucit les mœurs. La variété adoucit le chômage. Sortez les violons.

L’heure est aux livraisons à domicile… Licencié après la fermeture de l’usine où il travaillait, Franck galère encore un an plus tard. Jusqu’à ce que ce passionné de variété française se rende compte qu’une livraison en chanson peut faire la différence.

Franck parvient à entraîner trois anciens collègues, son amour secret Sophie (Alice Pol), son meilleur ami José (Artus), un Tanguy gentil mais qui chante faux, et Jean-Claude, un ancien qui chante très bien (Clovis Cornillac).

Après avoir essuyé quelques couacs, le quatuor commence à faire entendre sa petite musique aux quatre coins de la ville.

Il paraît que ce film "va vous rendre heureux". Cela reste à prouver. Mais si la musique adoucit les mœurs, il ne devrait pas vous rendre vénère.

Depuis les Commitments d'Alan Parker, on connaît la rengaine de ce genre de comédie feel good : solidarité dans la dèche, fausses notes, rupture du band, façon Beatles ou Rolling Stones, come back et happy end devant une foule sentimentale.

Du réalisateur aux scénaristes en passant par les comédiens qui se cassent la voix, chacun maîtrise les gammes d’un cinéma populaire sans prétention ni réelle ambition.

On compte évidemment sur les spectateurs du samedi soir pour reprendre en chœur les hymnes à la joie de la variété française. C’est clair, Julien : ceci est du cinoche karaoké et cocorico (car on y chante qu’en français) pour accros à Nostalgie.

Si on chantait Comédie karaoké De Fabrice Maruca Scénario Fabrice Maruca, Isabelle Lazard, Alexandre Charlot Avec Jeremy Lopez, Alice Pol, Artus, Clovis Cornillac, Chantal Neuwirth… Durée 1h35.

"Si on chantait": du cinoche karaoké et cocorico pour accros à Nostalgie
©D.R.