"On est fait pour s’entendre": un film qui n’est pas dénué d’un certain charme, mais qui se montre quand même très paresseux

Pascal Elbé signe une comédie tendre mais convenue sur son expérience de la surdité

Il y a quelques années, Pascal Elbé a été diagnostiqué, assez tardivement, malentendant. De cette expérience personnelle, l'acteur a eu envie de tirer une comédie : On est fait pour s'entendre, son troisième long métrage. Après le polar (Tête de Turc en 2010) et le portrait d'un escroc (Je compte sur vous en 2015), l'acteur et réalisateur de 54 ans s'attaque à la comédie romantique.

À l’écran, Elbé campe Antoine. Prof d’histoire dans un lycée parisien, ce quinquagénaire élégant vit seul dans un appartement confortable. Depuis quelques mois, le bonhomme semble de plus en plus renfermé, de plus en plus distrait, comme s’il n’écoutait personne, ni ses élèves, ni ses collègues, ni son meilleur ami (François Berléand). Le matin, il n’entend même plus son réveil ! Ce qui à l’heur d’agacer au plus haut point sa nouvelle voisine Claire (Sandrine Kiberlain), veuve depuis un an, qui crèche chez sa sœur (Valérie Donzelli) avec sa petite fille, muette… Entre le dur de la feuille et la gamine incapable de parler depuis la mort de son père, une relation se crée…

Soutenu par Entendre (une coopérative d'audioprothésistes indépendants en France), On est fait pour s'entendre n'est pas dénué d'un certain charme, grâce à ses acteurs, Elbé réunissant autour de lui un joli casting. Mais son film se montre quand même très paresseux, se glissant dans le sillon confortable de la comédie romantique pour ne jamais en sortir. Côté mise en scène, c'est le service minimum. Tandis que pour la bande-son, on est très loin de ce qu'avait réussi Sound of Metal pour rendre palpable au spectateur l'univers sonore d'une personne malentendante.

On est fait pour s'entendreComédie romantique Scénario & réalisation Pascal Elbé Avec Pascal Elbé, Sandrine Kiberlain, Valérie Donzelli, François Berléand, Emmanuelle Devos, Marthe Villalonga… Durée 1h32.

"On est fait pour s’entendre": un film qui n’est pas dénué d’un certain charme, mais qui se montre quand même très paresseux
©D.R.