"Resident Evil": un reboot bien bourrin de la saga vidéoludique à succès... à oublier !

"Resident Evil": un reboot bien bourrin de la saga vidéoludique à succès... à oublier !
©Sony

En 1996, la société japonaise Capcom sortait sur PlayStation le jeu Resident Evil, qui fera un carton et popularisera le genre du "survival horror". Depuis, une bonne vingtaine de suites et autres spin-off ont vu le jour sur toutes les consoles ou presque, rapportant des centaines de millions de dollars. Dès 2002, Hollywood a exploité le filon, grâce au Resident Evil de Paul W.S. Anderson, avec Milla Jovovich, encore auréolée de l'aura de Jeanne d'Arc. L'ex-compagne de Luc Besson reprendra son personnage de tueuse de zombies à cinq reprises jusqu'à Resident Evil : Final Chapter en 2016. Mais le filon est trop beau… Dès 2017, Constantin Film annonçait travailler sur un reboot, un temps attribué à James Wan. C'est finalement Johannes Roberts qui a été choisi.

Fan des premiers jeux vidéo, le Britannique - auteur du calamiteux 47 Meters Down : Uncaged en 2019 - a voulu revenir aux origines horrifiques de la saga. On replonge donc ici aux racines du mal qui, en 1998, ravage Raccoon City, ville à l'abandon du Midwest, suite au départ du géant pharmaceutique Umbrella Corporation. Et l'on retrouve les personnages-clés des deux premiers jeux : Jill Valentine, Chris et Claire Redfield, Leon Kennedy, William Birkin, Ben Bertolucci… Histoire de rassurer les fans de la première heure.

Pas sûr cependant qu’ils feront leur beurre de ce film d’horreur totalement incohérent, quasiment sans aucun suspense et emmené par des acteurs de seconde zone. Sans compter, surtout, une esthétique immonde décalquée du jeu vidéo, jusque dans la façon de tuer les zombies et le "boss final"…

Cocorico (si l’on peut dire…), la photographie du film a été confiée au Flamand Maxime Alexandre, le directeur photo habituel d’Alexandre Aja…

"Resident Evil": un reboot bien bourrin de la saga vidéoludique à succès... à oublier !
©Sony

Resident Evil : Welcome to Raccoon City Horreur Scénario & réalisation Johannes Roberts Avec Hannah John-Kamen, Robbie Amell, Kaya Scodelario… Durée 1h47

"Resident Evil": un reboot bien bourrin de la saga vidéoludique à succès... à oublier !
©Cote LLB

Sur le même sujet