"Quelle que soit sa nationalité ou couleur de peau, un enfant, pris dans une zone de guerre qu’il doit fuir contre sa volonté, doit être protégé"

"Quelle que soit sa nationalité ou couleur de peau, un enfant, pris dans une zone de guerre qu’il doit fuir contre sa volonté, doit être protégé"
©AFP
Même s'il se sentait relié à cette histoire "sur de nombreux plans" - le destin d'Anne Frank reflétant celui de sa propre famille -, Ari Folman reconnaît qu'au départ, il ne "voulait pas s'emparer de cette histoire racontée de tant de façons différentes à travers les années, par de multiples personnes". Mais, au final, la "demande pressante" de...

Cet article est réservé aux abonnés

Profitez de notre offre du moment et accédez à tous nos articles en illimité