Asghar Farhadi : "Tout cinéaste iranien a intégré le fait qu’il y a une bataille à mener contre la censure"

Asghar Farhadi : "Tout cinéaste iranien a intégré le fait qu’il y a une bataille à mener contre la censure"
Il y a quelques jours, Asghar Farhadi était de passage à Bruxelles pour l'avant-première de son nouveau film Un héros. un film que le cinéaste iranien a longtemps mûri. L'origine remonte à une représentation de La Vie de Galilée de Bertolt Brecht, alors il était étudiant en théâtre à Téhéran. "Au cours des années suivantes, je me suis souvent attardé sur des faits divers dans les journaux ou des histoires que j'entendais, qui étaient sur ce même principe de quelqu'un qui a fait une bonne action et qui, soudain, est érigé...

Cet article est réservé aux abonnés

Profitez de notre offre du moment et accédez à tous nos articles en illimité