"Being the Ricardos" : Aaron Sorkin retrace la vie de l’une des plus célèbres "housewives" d’Amérique

À travers trois temps forts, Aaron Sorkin retrace la vie de Lucy Ricardos, l’une des plus célèbres "housewives" d’Amérique.

"Being the Ricardos" : Aaron Sorkin retrace la vie de l’une des plus célèbres "housewives" d’Amérique

Lundi matin, dans les studios de CBS. Toute l'équipe d'I love Lucy prépare l'enregistrement du vendredi : le prochain épisode du programme le plus populaire aux États-Unis. Autour de la table de lecture, l'ambiance est tendue car la veille, un fameux présentateur radio a affirmé que Lucille Ball (Nicole Kidman), interprète du personnage principal de la série, est communiste… Une révélation qui sonne comme une déflagration dans le ciel de l'Amérique de McCarthy. Et une nouvelle qui tombe d'autant plus mal que le magazine Confidential affirme que Desi Arnaz, partenaire de Lucille à la ville comme à la scène, lui est infidèle.

Pour bien comprendre la portée de cette double nouvelle, il faut cerner le "phénomène" I love Lucy. Si, aujourd'hui, un programme qui a du succès attire 10 ou 15 millions de téléspectateurs, cette sitcom, enregistrée en public chaque semaine, avait 60 millions de fidèles, faisant d'elle la plus populaire de la fin des années 50. Et le combat de Lucille Ball, pionnière de l'industrie, pour imposer une autre image de la femme au foyer, a fait date dans l'histoire de la télévision.


Les deux visages d’une femme moderne

On connaît les formidables qualités de conteur et le sens de la répartie et du suspense d'Aaron Sorkin, qu'il travaille pour le petit (The West Wing) ou le grand écran (The Social Network). Dans Being the Ricardos, le scénariste tisse un récit agile, rythmé et habilement charpenté mêlant le présent - les trois "affaires" qui, en l'espace de quelques jours ont secoué l'équipe d'I Love Lucy - tout en retraçant la genèse d'un couple (Lucille Ball/Desi Ernez) qui défraya la chronique de 1951 à 1957.

Nicole Kidman et Javier Bardem endossent les rôles des époux volcaniques avec une énergie et un charisme emballants. En cuban lover et directeur de production intraitable, Javier Bardem est confondant de vérité. Quant à Nicole Kidman, elle éblouit dans le rôle de la star et redoutable négociatrice à deux doigts de tout perdre - carrière, mariage et réputation -, en l'espace de quelques jours. Trac, joie, jalousie, ressentiment, tristesse, colère : il n'est pas une seule émotion qui n'illumine ses prunelles tandis qu'elle se bat pour imposer ses idées.

Le film souligne non seulement le contexte de l’époque - la chasse aux sorcières au pays de l’Oncle Sam -, mais éclaire aussi les rouages des grands studios et du showbiz, surpris par l’ascension tardive de Lucille Ball et prêts à la voir vaciller. Le film passe en revue les nombreux écueils dressés sur la route des actrices "d’âge mûr" : sexisme, hypocrisie, pudibonderie. Pas sûr que tout cela ait totalement disparu…

Being The Ricardos Biographie De Aaron Sorkin Scénario Aaron Sorkin Avec Nicole Kidman, Javier Bardem Durée 2h11 (Amazon Prime).

"Being the Ricardos" : Aaron Sorkin retrace la vie de l’une des plus célèbres "housewives" d’Amérique
©D.R.