"La Dernière tentation des Belges": un long métrage au parfum de farce tragique

Wim Willaert et Alice Dutoit illuminent "La Dernière tentation des Belges", un long métrage aux allures de conte parodique

K.T.

L’absurde n’existe pas, la preuve par Jan Bucquoy. Partant du principe que personne n’a choisi de venir sur terre, Jan (campé par l’excellent Wim Willaert) a toujours milité pour le droit de chacun à disposer de sa vie et de son destin… sauf sa fille Marie (campée par la chanteuse Alice Dutoit), bien entendu.

Pour la convaincre de ne pas se suicider, il décide de lui raconter une très longue histoire. Celle de sa vie, de ses multiples œuvres et de son rapport aux femmes. Cinéma, peinture, écriture : Jan a touché à tout mais a rarement transformé l’essai en réussite. Et, par-dessus tout, il a surtout été un père absent… Ce que lui reproche sa fille devenue musicienne et chanteuse à l’âge adulte.

Dans ce récit en forme de bilan, Jan retrace notamment son voyage au fil des fleuves pour "conquérir la Wallonie profonde". Un conte des 1001 vies qui offre des images superbes, souvent burlesques, parfois émouvantes.

La Vie sexuelle des Belges, Camping Cosmos, le goût de la poésie et de la provocation, le sens de l'absurde et le regard soigneusement décalé, ont fait la réputation de Jan Bucquoy, aussi sûrement que certaines blagues lourdingues… On retrouve tout cela dans La Dernière tentation des Belges qui doit tout à l'énergie déployée par son auteur et réalisateur pour dévoiler son bilan sur le grand écran.

Son duo avec Alice Dutoit (aka Alice on the roof, formidable en jeune fille lunaire) est touchant mais les moments de gêne ou de vide brisent le rythme d'une narration qui tient par moments plus de l'étalage foutraque, façon brocante, que de la plongée déterminée dans une psyché tourmentée…

Le film abuse parfois de (fausses) bonnes idées au risque de paraître lassant ou agaçant. Mais les admirateurs du trublion franc-tireur vont adorer ce portrait qui ressemble tellement à l'artiste post-surréaliste, saluant son imagination débridée et le ton choisi pour "résumer" une œuvre, saluer le cours d'une vie…

La Dernière tentation des Belges. Conte parodique De Jan Bucquoy. Scénario Jan Bucquoy. Avec Wim Willaert, Alice Dutoit, Alex Vizorek Durée 1h15.

"La Dernière tentation des Belges": un long métrage au parfum de farce tragique
©D.R.