"Alors on danse": une comédie tellement nullissime qu’elle ne provoque pas l’hilarité, mais le malaise

Michèle Laroque fidèle à elle-même dans le pénible remake d’une comédie anglaise…

Cet après-midi, c'est garden party au château du domaine viticole bourguignon que Paul (Antoine Duléry) s'apprête à céder à sa fille. Sa femme (Michèle Laroque) et lui vont pouvoir enfin passer un peu de temps ensemble. Sauf que dans le cellier, Sandra découvre son mari en bonne compagnie avec sa meilleure amie !

Ni une, ni deux, la quinquagénaire prend une valise et rentre dans la maison de son enfance, pour squatter chez sa sœur Danie (Isabelle Nanty), restée prolo jusqu’au bout des ongles et des nains de jardin… Sandra fait la rencontre des copains de sa frangine, Roberto (Patrick Timsit) et Lucien (Thierry Lhermitte), et rejoint leur cours de danse, donné par une prof sévère (Jeanne Balibar).

Une belle constance dans le navet

Après Brillantissime en 2019 et Chacun chez soi en 2021, voici déjà le nouveau film de Michèle Laroque, qui cultive le bon mot de Jean Lefebvre : "J'ai tourné tellement de navets que ma carrière ressemble à un potager." C'est qu'après trois films, on peut commencer à parler d'une œuvre pour l'actrice et réalisatrice française ! Et une œuvre se reconnaît à sa ligne directrice, à sa cohérence. La cinéaste continue ici de creuser le sujet qui l'intéresse par-dessus tout : la mise en valeur du talent, de la beauté et de l'intelligence de… Michèle Laroque.

Remake paresseux de Finding Your Feet de Richard Loncraine, feel-good movie à l'anglaise avec Imelda Staunton et Timothy Spall en 2018, Alors on danse est une comédie tellement nullissime qu'elle ne provoque pas l'hilarité, mais le malaise. À l'écoute de certains dialogues, d'une médiocrité insondable, on préférerait en effet qu'ils eussent été écrits de façon parodique. Mais non….

En couple depuis 12 ans avec François Baroin, ancien ministre de Sarkozy et indéboulonnable maire de Troyes, Michèle Laroque connaît bien le monde de la haute bourgeoisie, dont son personnage cherche ici à s’échapper. Faut-il y lire une dimension biographique ? Pas sûr, tant la description qu’elle fait du milieu populaire dans lequel évolue sa sœur est empreinte d’un mépris de classe totalement décomplexé. À commencer par le portrait du personnage d’Isabelle Nanty, "Danie la rouge", qui appelle sa chienne Jenny Marx, boit son thé dans un mug avec l’étoile rouge et lit la biographie de Che Guevara avant de s’endormir… Avec des personnages réduits à de telles caricatures, pas étonnant que tout le monde joue faux !

"Ah non, Danie. Il y a des choses qui ne me font pas rire", dit Laroque de façon théâtrale et dramatique à Nanty. Nous aussi, il y a des choses qui ne nous font pas rire. Ce sont les "comédies" de Michèle Laroque…

Alors on danse Comédie (?) Scénario et réalisation Michèle Laroque Musique Alexis Rault Avec Michèle Laroque, Isabelle Nanty, Patrick Timsit, Thierry Lhermitte, Jeanne Balibar, Antoine Duléry… Durée 1h30.

"Alors on danse": une comédie tellement nullissime qu’elle ne provoque pas l’hilarité, mais le malaise
©D.R.