"La Ruse": Colin Firth à la tête de la plus grande opération de désinformation de la Seconde Guerre mondiale

Colin Firth en maître espion à la tête de la plus grande opération de désinformation de la Seconde Guerre mondiale.

Le 30 avril 1943, un corps s’échoue sur une plage d’Andalousie. Ce pilote de la RAF est porteur de secrets militaires de la plus haute importance, que les autorités espagnoles finiront par transférer aux agents nazis sur son sol. Ces documents ultra-confidentiels apportent la preuve que les alliés préparent un débarquement en Grèce. La Wehrmacht va bouger ses troupes en conséquence…

Mais ce qu’Hitler ne sait pas, c’est que ce corps et les papiers qu’il transporte sont en fait un leurre. Dès 1939, le Système Double Cross, service de contre-espionnage du MI-5, a imaginé les façons les plus efficaces de tromper l’ennemi, réunies dans le "mémo de la Truite", rédigé, entre autres, par un certain Ian Flemming, le futur père de James Bond. Parmi les 51 idées listées, on en trouve une inspirée par un roman policier de Basil Thomson. C’est elle qui sera mise en œuvre, avec un culot incroyable et le soutien inconditionnel de Churchill, dans l’Operation Mincemeat (viande hachée), qui avait pour but de détourner l’attention d’Hitler du véritable lieu de débarquement des troupes alliées à l’été 1943 : la Sicile…

Une production de prestige

Cette opération de désinformation de haut vol avait déjà été portée à l'écran en 1956 dans L'Homme qui n'a jamais existé de Ronald Neame. Cinéaste britannique chevronné de 73 ans, John Madden (surtout connu pour Shakespeare in Love en 1998 et les deux volets de la charmante comédie du troisième âge Indian Palace en 2011 et 2014) signe un thriller historique à l'anglaise tenu, pour ne pas dire convenu : mise en scène efficace, reconstitution soignée, un peu d'humour pour alléger le drame et surtout d'excellents acteurs.

Dans le rôle d'Ewen Montagu (l'un des deux cerveaux de l'opération), on retrouve un Colin Firth parfaitement à l'aise dans un rôle historique qu'il semble connaître sous le bout des doigts - il jouait déjà les espions dans Kingsman ou La Taupe . Face à lui, une belle brochette d'acteurs britanniques (Matthew Macfadyen, Kelly Macdonald, Penelope Wilton…) complète la distribution de cette production de prestige.

Dans la première partie du film - consacrée à la mise sur pied de l'opération Mincemeat -, John Madden joue habilement de la mise en abîme, en montrant comment cette petite cellule a travaillé à la manière d'un romancier ou d'un cinéaste pour développer une histoire et plus encore construire un personnage, celui du major William Martin, à qui on a imaginé un passé, une fiancée…, à partir du cadavre d'un pauvre SDF gallois, Glyndwr Michael. Bref, un beau mensonge pour cacher la réalité. C'est malheureusement la seule idée d'un film qui, pour le reste, se fait terriblement sage et qui a tendance à romancer un peu trop l'Histoire pour se mettre dans les clous du grand film classique attendu, sans aucune aspérité, ni sur le fond ni la forme.

Operation Mincemeat / La Ruse Film d'espionnage De John Madden Scénario Michelle Ashford (d'après le livre de Ben Macintyre) Musique Thomas Newman Avec Colin Firth, Kelly Macdonald, Matthew Macfadyen, Penelope Wilton… Durée 2h08.

"La Ruse": Colin Firth à la tête de la plus grande opération de désinformation de la Seconde Guerre mondiale
©D.R.