"Memory": Liam Neeson dans un remake très américain d'un thriller belge

Liam Neeson dans un remake très américain du thriller flamand "De zaak Alzheimer".

"Memory": Liam Neeson dans un remake très américain d'un thriller belge
©D.R.

À Mexico, Alex Lewis (Liam Neeson) est un professionnel très demandé. C’est que, même s’il vieillit, il reste un tueur à gages des plus efficaces, ne laissant jamais une trace derrière lui et respectant à la lettre ses contrats. Le problème, c’est qu’il commence à perdre la tête et voudrait bien raccrocher. Mais on lui propose un dernier contrat de l’autre côté de la frontière, dans sa ville natale d’El Paso, au Texas. Il doit notamment éliminer une jeune Mexicaine, témoin placée sous la protection du FBI par l’agent Vincent Serra (Guy Pearce), qui enquête avec la police d’El Paso sur une affaire de pédophilie qui mouille de grandes pontes de la ville. Sauf que le vieux tueur a des principes : lorsqu’il découvre que la gamine n’a que 13 ans, il refuse de l’exécuter. Quand quelqu’un le fait a sa place, Alex se met en mode vengeance…

Memory est le remake américain du film flamand phénomène De zaak Alzheimer (La Mémoire du tueur) d'Erik Van Looy. En 2003, cette adaptation du roman homonyme de Jef Geeraerts avait dépassé les 700 000 entrées en Belgique ! Rien d'étonnant qu'Hollywood ait voulu en faire un remake - Van Looy avait d'ailleurs signé en 2014 le remake américain de son propre film Loft , autre carton au box-office flamand. En 2014, on annonçait Brian De Palma à la réalisation de Memory et Al Pacino dans le rôle principal. Voilà qui aurait eu de la gueule ! On se retrouve avec Martin Campbell (le réalisateur de GoldenEye et Casino Royale) et Liam Neeson… Autant dire qu'on perd au change.


En comparaison avec le dernier film de Campbell, The Protégé (sorti en novembre dernier), Memory est plutôt regardable. Malheureusement, on est quand même plus proche de la série B un peu fauchée (avec des acteurs moyens, un tournage en Bulgarie…) que d'un grand thriller hollywoodien. Et l'on perd au passage le côté suintant du polar sur fond de guerre des polices et de pédophilie de De zaak Alzheimer. Si la trame est plutôt bien respectée, sa transposition dans le contexte américano-mexicain apparaît totalement fade. Surtout, Campbell et Neeson ne sont pas fidèles au personnage original, campé par le génial Jan Decleir. Fidèle à ses rôles dans des films d'action bas de plafond type Taken, The Passenger ou Le Vétéran, l'acteur anglais continue de jouer du flingue et à courir dans tous les sens, oubliant quasiment qu'il est atteint d'un début d'Alzheimer. De quoi déforcer complètement la complexité du personnage…

Memory Thriller De Martin Campbell Scénario Dario Scardapane (d'après le roman De zaak Alzheimer de Jef Geeraerts) Musique Photek Avec Liam Neeson, Guy Pearce, Monica Bellucci, Ray Fearon… Durée 1h54.

"Memory": Liam Neeson dans un remake très américain d'un thriller belge
©D.R.


Sur le même sujet