Le festival Millenium sonde la face cachée du pouvoir et la démocratie

Retour dans six salles bruxelloises, du 5 au 13 mai, pour cette 14e édition du Festival international du Film documentaire.

Le festival Millenium sonde la face cachée du pouvoir et la démocratie

Le premier atout indéniable des festivals est d'être de formidables lieux d'échange, "de partage et de chaleur humaine. C'est le dialogue social qui nous enrichit et nous permet de résoudre nos problèmes de société. Un festival comme celui-ci représente un double défi, concède Zlatina Rousseva, directrice artistique du festival Millenium. Il faut faire revenir le public dans les salles, après deux années chaotiques de fermetures et d'ouvertures partielles, mais aussi réhabituer le public à regarder des films sérieux qui parlent des enjeux d'aujourd'hui dans une atmosphère propice".

Pour accéder à cet article, veuillez vous connecter au réseau internet.
Vous êtes hors-ligne
Connexion rétablie...