"X": trois couples louent l’annexe de la ferme d’un (très) vieux couple pour filmer en douce un film porno

Ti West, nouveau sale gosse du cinéma indé américain, rend hommage aux films cultes du X et du slasher. Avec style.

Le Texas, les années 1970, une ferme isolée, une grange, une cave, des outils en pagaille, trois gars, trois filles, en goguette, pour tourner un film X,…

On voit Ti West venir à gros sabots sur un air de Texas Chainsaw Massacre et un fond de Psycho. D'ailleurs, le réalisateur annonce le carnage dès la scène d'ouverture, située au lendemain des événements qu'on va découvrir. Peu importe la destination, c'est le voyage qui compte.

Le critique de cinéma devient parfois rabique à force de subir les déclinaisons à la chaîne des mêmes recettes. Il se rassure heureusement sur sa capacité maintenue au plaisir coupable quand surgit soudain une bonne surprise. Soit ce X qui assume ce qu'il doit au Z d'antan (et même au vrai X, le film dans le film faisant écho à un classique du genre selon les exégètes) sans craindre le R moderne, classification qui restreint le film à un public adulte et averti aux États-Unis.

Résumons le pitch : trois couples louent l’annexe de la ferme d’un (très) vieux couple pour filmer en loucedé un film porno. Le proprio est un brin nerveux et n’aime personne - surtout pas ces jeunes citadins.

Tonton Alfred aurait pu leur rappeler qu’il faut toujours passer son chemin quand on aperçoit une vieille dame derrière les rideaux poussiéreux du premier. Mais Wayne, l’instigateur de l’équipée, entend plier l’affaire. Sa petite amie Maxine est même impatiente de devenir la nouvelle Linda Lovelace. À la nuit tombée, la petite bande, où chacun a payé de sa personne, s’en va dormir. La fiesta peut commencer.

Gérascophobie

On l'a écrit : on est en terrain de slasher connu. Avant de trancher dans le vif du sujet, Ti West ménage ses effets. Il plante les personnages, le décor et quelques éléments significatifs tout en s'amusant de faux suspense (la baignade) puisqu'on sait que le pire guette au détour du montage.

Mais quand il arrive à l’essentiel, Ti West décline sa partition non sans humour noir mais sans sombrer dans la farce facile. Si le réalisateur fait des œillades au public, ce n’est jamais au détriment de l’atmosphère et de ses personnages.

De surcroît, West et son directeur photo Eliot Rockett excellent autant dans l'hémoglobine que dans une certaine élégie et des effets de styles volontairement caricaturaux (les inserts d'images de la séquence suivante, tic formel de "l'avant-garde" post-Easy Rider, une chaise roulante dans la cave, une voiture immergée dans l'étang voisin…).

Le tutélaire Massacre à la tronçonneuse avait pour thème crypté les prémices de la guerre culturelle qui a viré à la haine entre l'Amérique des villes et celle des campagnes. Ti West délaisse ce champ de bataille pour une réflexion ironique sur la gérascophobie au temps du jeunisme.

X Néo-slasher De Ti West Scénario Ti West Avec Mia Goth, Jenna Ortega, Martin Henderson, Brittany Snow, Owen Campbell, Stephen Ure,.. Durée 1h46.

"X": trois couples louent l’annexe de la ferme d’un (très) vieux couple pour filmer en douce un film porno
©D.R.