Le réalisateur du premier film bhoutanais nominé aux Oscars: "Quand on n’a pas le budget, il faut être innovant. Mais c’est plus gratifiant aussi"

"Nous sommes censés vivre dans le pays le plus heureux au monde, mais beaucoup de jeunes cherchent le bonheur ailleurs", constate Pawo Choyning Dorji. Une quête que le réalisateur explore dans " L’École du bout du monde", premier film bhoutanais nominé aux Oscars. Entretien.

Le réalisateur du premier film bhoutanais nominé aux Oscars: "Quand on n’a pas le budget, il faut être innovant. Mais c’est plus gratifiant aussi"
Lorsqu'il a appris que son premier film, L'École du bout du monde (Lunana : a Yack in the Classroom), avait été nominé aux Oscars, le réalisateur bhoutanais Pawo Choyning Dorji n'en a pas cru ses oreilles. "Si quelqu'un m'avait annoncé cela quand je tournais le film, je lui aurais dit : 'Mec, c'est impossible !', raconte-t-il. Vous vous souvenez...

Cet article est réservé aux abonnés

Profitez de notre offre du moment et accédez à tous nos articles en illimité

Sur le même sujet