"La Conférence": cigarettes, buffet, cognac... dans cette villa, se déroule un moment-clé de la Seconde Guerre mondiale

Le film retrace l’implacable déroulement de la conférence de Wannsee, de sinistre mémoire…

L’Histoire a retenu la date, le lieu, le nom des participants et quelques notes dactylographiées attestant de cette planification sordide sans commune mesure dans l’histoire de l’humanité. Le film rejoue ce moment-clé de la Seconde Guerre mondiale où quinze représentants des SS, du parti nazi et de la bureaucratie allemande se sont réunis dans une villa située dans les faubourgs de Berlin, au bord du Lac de Wannsee, pour définir les contours précis de la "Solution finale", telle que voulue par Hitler, pour exterminer le peuple juif, soit 11 millions de personnes. Il s’agissait d’établir scrupuleusement et rationnellement la logistique et la méthodologie de cette entreprise de grande envergure, cette tuerie de masse qui ne visait plus seulement les Juifs Allemands mais aussi tous les Juifs d’Europe établis sur les territoires occupés par l’Allemagne, "de la Méditerranée jusqu’à l’Oural".

Reinhard Heydrich, chef de la Gestapo, entend convaincre chaque membre de l'assistance de se joindre à cet "effort commun" et cette tâche "inédite dans l'Histoire" dont la responsabilité "incombe à leur génération d'Allemands respectables". Le jeu sur le langage, la précision des chiffres et de la logistique sont donc cruciaux.

Une réalisation quasi documentaire

À ses côtés, on retrouve notamment Adolf Eichmann, chef du Département des Affaires Juives de la Gestapo et Otto Hoffman, représentant du Bureau de la Race et du Peuplement, mais aussi deux ministres du Reich et des responsables des différents territoires occupés par l’Allemagne.

Entre pause buffet, cigarettes et cognac, chacun fait valoir son bon droit ou ses prérogatives afin d’assurer sa part de pouvoir ou son poste dans la nouvelle organisation mise en place par Hitler. Ceci, alors que la réalité de la destruction du peuple juif dans les ghettos et via les commandos spéciaux est déjà en cours et connue de tous.

La réalisation sobre et quasi documentaire de Matti Geschonneck retranscrit bien l’approche froide et bureaucratique de cette réunion cruciale de l’histoire nazie, reconstituée sur base des notes et compte-rendu établis à l’époque par l’administration de Heydrich et filmée en partie sur le lieu même de la Conférence. Le détachement et l’efficacité tatillonne des organisateurs - Heydrich (Philipp Hochmair) et Eichmann (Johannes Allmayer) - et des zélés participants contraste singulièrement avec les rares questions de droit ou de morale soulevées par certains membres du gouvernement du Reich. Dans le but d’asseoir leur fonction ou de calmer leurs propres angoisses en tant qu’exécutants.

Même si les faits historiques sont connus, y être ainsi exposé, dans cette reconstitution sans fioritures ni musique, reste glaçant. Et rappelle bien l’apparente banalité du mal dans cette entreprise de totale déshumanisation rendue possible par le racisme, la lâcheté, l’avidité, l’insensibilité et la soif de pouvoir de quelques-uns.

La Conférence / Die Wannsee Konferenz Récit historique De Matti Geschonneck Scénario Magnus Vattrodt, Paul Mommertz Avec Philipp Hochmair, Johannes Allmayer, Godehard Giese Durée 1h48.

"La Conférence": cigarettes, buffet, cognac... dans cette villa, se déroule un moment-clé de la Seconde Guerre mondiale
©D.R.