"Buzz l’Éclair": voici l’aventure qui a rendu célèbre le fameux Ranger de l’espace avant son apparition dans "Toy Story"

Voici l’aventure qui a rendu célèbre le fameux Ranger de l’espace dont le petit Andy de "Toy Story" était si fan. Vers l’infini et au-delà...

LIGHTYEAR
©PIXAR

C’est un matin ordinaire pour Buzz l’Éclair. Après avoir atterri sur une planète inconnue et hostile, le voilà forcé de se frayer un chemin dans la jungle inextricable tout en luttant contre des insectes géants. La routine, quoi… Pourtant au moment de prendre le chemin de retour, un problème survient rendant le vaisseau difficilement manœuvrable, Buzz pense pouvoir s’en sortir seul, mais échoue. L’appareil est lourdement endommagé, tout l’équipage se retrouve prisonnier de cette planète lointaine…

C'est à la fois le prolongement le plus logique et le plus attendu de l'univers Toy story : imaginer le film qui a révélé le fameux héros Buzz l'Éclair. Celui-là même qui a inspiré le jouet préféré d'Andy et a considérablement contribué au succès de la saga. Un film où apparaît le célèbre Ranger de l'Espace, qui combine les atouts de ces deux principales sources d'inspiration : l'animation et la science-fiction.

Après quatre films et de nombreux courts métrages, le jeu en valait-il la chandelle ? La mission est totalement réussie, même si le public visé est sensiblement plus âgé : Buzz entraîne bien le spectateur et ses comparses "vers l'infini et au-delà" dans cette folle aventure qui défie à la fois l'espace, le temps et l'espace-temps.

Il n’y a pas de mission impossible pour Buzz

Dans ce film, on retrouve bien le courage, le sens du devoir et la détermination sans faille qui ont fait de Buzz le prototype même du parfait Ranger de l’Espace. Et même si cette mission sans fin semble devoir mettre ses forces à très rude épreuve, elle est aussi celle qui va le façonner et le transformer à tout jamais.

Au-delà de l'humour, des personnages iconiques et des univers explorés, la force des films Pixar réside dans les réflexions qu'ils suscitent et les valeurs interrogées. Si l'aventure est trépidante, pleine de poursuites, d'explosions et de dangers - à la manière de ses modèles assumés : Starship Troopers et Star Wars - Angus MacLane (Le Monde de Dory) et Jason Headley n'oublient pas l'indispensable touche de second degré qui permet à leur film de s'ancrer dans le terreau le plus humain.

À travers les trois aspirants qu’il rencontre - Izzy, Mo et Darby - avec lesquels il est forcé de collaborer, Buzz découvre une nouvelle dimension à son immuable mission. Cette aventure lui permet aussi de rencontrer le fidèle Sox qui décoche quelques-unes des inventions les plus utiles et des répliques les plus drôles, prouvant que tout n’est pas à jeter du côté des intelligences artificielles…

Si elle ne correspond pas à ses standards élevés de sélection des Rangers de l'Espace, ni à l'insatiable quête de perfection de Buzz, cette équipe B est sans aucun doute la plus à même de faire évoluer le héros intrépide "qui n'abandonne jamais". En lui permettant d'envisager les points positifs et négatifs de sa mission, de comprendre que certains gains entraînent forcément des pertes pour d'autres, elle rend le Ranger plus humain et lui permet de (re)définir sa propre quête, le sens qu'il veut donner à sa vie. Elle lui rappelle surtout que, pendant qu'il fonce sans jamais se retourner, d'autres continuent leur vie et qu'il est peut-être en train de passer à côté de la sienne… Subtile rappel.

Buzz l'Éclair / Buzz Lightyear (VO) Récit de légende De Angus MacLane Scénario Angus MacLane et Jason Headley Avec les voix de Chris Evans, Keke Palmer, Peter Sohn, Uzo Aduba (en VO) Durée 1h49.

"Buzz l’Éclair": voici l’aventure qui a rendu célèbre le fameux Ranger de l’espace avant son apparition dans "Toy Story"
©D.R.