"Fire of Love": portrait d'un couple de volcanologues qui ont assisté à 175 éruptions... au prix de leur vie

Portrait, en archives, du couple de volcanologues français Katia et Maurice Krafft.

En volcanologie, on se souvient du nom d’Haroun Tazieff. Mais, dans les années 1970 et 80, il fallait aussi compter avec un couple de volcanologues français très médiatiques : Katia et Maurice Krafft. Elle était chimiste, lui géologue. Tous deux ont voué leur existence à l’étude et à la médiatisation des volcans. Au total, les Alsaciens ont assisté à 175 éruptions, qu’ils ont relatées dans des livres et des films éducatifs. Leur dernière éruption, celle du Mont Unzen au Japon, leur sera fatale. Le 3 juin 1991, le couple fut en effet surpris par une nuée ardente qu’ils voulurent observer d’un peu trop près…

"Katia, moi et les volcans, c'est une histoire d'amour", déclarait Maurice Krafft. C'est à cet étrange ménage à trois que s'est intéressée Sara Dosa. Pour ce faire, la documentariste américaine s'est plongée dans les innombrables archives des volcanologues français pour retracer leur incroyable destin. Acheté par National Geographic à Sundance en janvier, Fire of Love sera donc disponible en novembre prochain sur Disney +, mais il mérite d'être découvert sur grand écran, tant les images prises auprès des plus grands volcans du monde par Maurice Krafft sont impressionnantes et n'ont rien perdu de leur puissance évocatrice.

Narré par Miranda July, Fire of Love revient méticuleusement sur la vie de ces coureurs de volcans, surnommés les "Diables des volcans" par les Américains, qui, déçus par l'humanité - ils ont commencé leur carrière alors que la Guerre du Vietnam faisait rage -, ne se sentaient chez eux qu'au sommet de ces montagnes menaçantes, au milieu des fumerolles toxiques, des lacs acides et des coulées de lave en fusion.

Conscients du danger, les Krafft avaient choisi de délibérément renoncer à la peur pour s'approcher toujours plus près de l'objet de leur fascination. C'est sur cette tension dramatique - la mort annoncée du couple - que Sara Dosa construit son film. Même si, contrairement au plus cynique Werner Herzog dans le génial Grizzly Man , elle ne transforme pas leur passion en une folie suicidaire, préférant s'appesantir, de façon trop appuyée, sur leur histoire d'amour…

Fire of Love Documentaire De Sara Dosa Musique Nicolas Godin Avec la voix de Miranda July Durée 1h33.

"Fire of Love": portrait d'un couple de volcanologues qui ont assisté à 175 éruptions... au prix de leur vie
©D.R.