"Nahschuss": l'histoire du dernier condamné à mort d’Allemagne

Alors qu’il s’apprête à s’envoler pour un an en Afrique loin de sa fiancée Corina (Luise Heyer) pour des recherches en anthropologie, Franz Walter (Lars Eidinger) est arrêté dans l’avion. Il est emmené dans un bureau, où on lui propose de reprendre une chaire à l’université de Berlin-Est, tandis qu’on lui offre un magnifique appartement de fonction. Dans la RDA de 1980, tout cela semble trop beau pour être vrai… En échange, le jeune scientifique s’engage en effet à rejoindre le ministère de la Sécurité d’État, plus connu sous le nom de… Stasi.

Avec son supérieur (Devid Striesow), le jeune homme est notamment chargé d’enquêter sur la désertion d’une star de foot est-allemande ayant trouvé refuge au club de Hambourg, en RFA. Tous les coups sont permis pour lui faire refranchir le rideau de fer dans l’autre sens et le faire rentrer dans le droit chemin. Mais les méthodes de la Stasi mettent de plus en plus mal à l’aise Franz, qui s’enfonce dans la dépression et remet en question ses engagements envers le régime socialiste…

Inspiré d’une histoire vraie

Inspiré de l'histoire du Dr Werner Teske, le dernier condamné à mort d'Allemagne, exécuté le 26 juin 1981 après avoir été reconnu coupable de trahison et de tentative de défection, The Last Execution retrace de façon méticuleuse la chute d'un homme ayant accepté de pactiser avec le diable sans être capable d'en accepter les conséquences morales… Un homme en chute libre campé par le convaincant Lars Eidinger, comédien allemand révélé au théâtre dans la troupe de la prestigieuse Schaubühne, avant de s'imposer sur grand écran grâce à Alle Anderen de Maren Ade (la cinéaste de Toni Erdmann ). Et que l'on a ensuite revu à l'international chez Olivier Assayas (dans Sils Maria et Personal Shopper), Claire Denis ( High Life ), Tim Burton ( Dumbo ) ou, plus récemment, chez Alice Winocour ( Proxima ).

Second long métrage de l'Allemande Franziska Stünkel, The Last Execution nous plonge dans l'enfer paranoïaque de la Stasi et les dilemmes moraux qui accompagnent un tel engagement : chantage, cruauté, trahison, répercussions sur la vie de couple, suspicion généralisée…

La reconstitution historique est soignée, avec ses intérieurs typiquement est-allemands des années 1970… Le problème, c’est que le thriller n’en est pas vraiment un, puisque l’on connaît d’emblée l’issue fatale qui attend le héros. Surtout, le film est alourdi par sa mise en scène ultra-classique et son atmosphère de grisaille permanente.

Difficile, sur un sujet analogue, de rivaliser avec l'impact de l'inoubliable La Vie des autres de Florian Henckel von Donnersmarck en 2007…

The Last Execution / Nahschuss Drame historique Scénario et réalisation Franziska Stünkel Musique Karim Sebastian Elias Avec Lars Eidinger, Devid Striesow, Luise Heyer, Paula Kalenberg… Durée 1h54.

"Nahschuss": l'histoire du dernier condamné à mort d’Allemagne
©D.R.