Salman Rushdie poignardé sur scène: en 1989, Isabelle Adjani faisait sensation en lisant un extrait des "Versets sataniques" aux César

L'auteur britannique Salman Rushdie, dont l'ouvrage controversé "Les versets sataniques" avait fait de lui la cible d'une fatwa de l'ayatollah iranien Rouhollah Khomeiny en 1989, a été attaqué vendredi sur scène lors d'une conférence dans l'ouest de l'Etat de New York, ont rapporté plusieurs médias américains.

Salman Rushdie poignardé sur scène: en 1989, Isabelle Adjani faisait sensation en lisant un extrait des "Versets sataniques" aux César
©AFP / D.R.

Salman Rushdie, né en 1947 à Bombay en Inde, deux mois avant son indépendance de l'Empire britannique, fait l'objet de menaces de mort depuis les années 1980. Le livre de Rushdie, "Les versets sataniques", est interdit en Iran depuis 1988, car de nombreux musulmans le considèrent comme blasphématoire.

Une prime de plus de 3 millions de dollars a également été offerte à quiconque tuera l'écrivain. Le gouvernement iranien a depuis longtemps pris ses distances avec le décret de Khomeini, mais un ressentiment envers Salman Rushdie persiste.

Ce vendredi, l'auteur a été attaqué sur scène lors d'une conférence dans l'ouest de l'Etat de New York.

En 1989, Isabelle Adjani venait de remporter le troisième César de sa carrière pour son interprétation de Camille Claudel. L’actrice avait fait sensation en lisant un extrait des "Versets sataniques" devant une assistance stupéfaite.

En 2014, elle reconnaîtra cependant que la peur avait changé désormais de camp: "Hélas! À moins de mettre volontairement ma tête sur le billot, je ne pourrai plus faire ce genre de provocation symbolique", comme le rapporte Le Figaro.

En 2018, elle déplore les "victimes par centaines, par milliers, des attentats, des viols, des assassinats, des guerres..." Dans une lettre enregistrée, elle dénonce les "extrémismes religieux et politiques qui prennent pour cibles celles et ceux qui ne croient pas, qui ne pensent pas comme eux."