"Love Life": triangle amoureux endeuillé à Venise

Ce lundi soir, le Japonais Kōji Fukada entrait en Compétition à Venise avec un film sensible, mais mineur, qui explore la douleur d’un couple endeuillé.

Hubert Heyrendt, à Venise
"Love Life": triangle amoureux endeuillé à Venise
©Mostra

Alors que le cinéma nippon connaît un retour en grâce depuis la révélation de Drive My Car de Ryusuke Hamaguchi à Cannes en 2021 — il suffit de voir l'été nippon auquel on a eu droit, avec notamment la sortie d'Aristocrats de Yukiko Sode, d'Asako I & II d'Hamaguchi ou la ressortie du Voyage à Tokyo d'Ozu et de Nobody Knows de Kore-eda — , on attendait beaucoup de Love Life de Koji Fukada, présenté ce lundi soir en Compétition de la 79e Mostra de Venise.

Pour accéder à cet article, veuillez vous connecter au réseau internet.
Vous êtes hors-ligne
Connexion rétablie...