"Coup de théâtre" : un hommage rétro à Agatha Christie

Alain Lorfèvre

Le murder mystery rétro est à la mode. Kenneth Brannagh a revisité les classiques d'Agatha Christie Mort sur le Nil et Le Crime de l'Orient Express. Rian Johnson en a convoqué l'esprit dans A Couteaux tirés et sa suite attendue Glass Onion. On découvrira bientôt l'Amsterdam de David O. Russell qui exploite la même nostalgie.

Dans l'immédiat, Tom George célébre le septantième anniversaire de la pièce de théâtre, modèle du genre, au record de longévité digne de feu Sa Majesté Elizabeth II. Depuis 1952, Mousetrap (La Souricière) est jouée sans discontinuer (si l'on excepte la période de pandémie) à Londres.

Adaptation théâtrale d'un mystère radiophonique écrit en 1947 pour les 80 ans de la reine Mary, elle est célèbre pour son dénouement à surprise que les spectateurs sont priés de ne pas révéler, comme le demande la dernière réplique de la pièce donnée par le policier : "Chers spectateurs, complices du crime, merci d'être venus. Et de ne pas révéler l'identité du meurtrier."

Ceci explique peut-être son succès, jamais démenti, renforcé par le fait que l’œuvre n’a jamais été transposée à l’écran.

Meurtre en coulisses

Afin de ne pas gâcher le mystère, tout en rendant hommage à l'œuvre et à sa créatrice, le scénariste Mark Chappell et le réalisateur Tom George jouent donc la carte de la mise en abîme en imaginant une enquête agatha-christienne en diable se déroulant dans les coulisses de la célèbre pièce.

Pressenti pour signer l’adaptation de la pièce, le réalisateur hollywoodien Leo Köpernick (Adrian Brody) se retrouve au coeur de l’enquête sur le crime commis le soir de la centième représentation.

Les premiers constats sont établis par l’agent novice Stalker (Saoirse Ronan), avant que le très roué inspecteur du Yard Stoppard (Sam Rockwell) ne reprenne la main.

Ce délicieux exercice de style au formalisme assumé, reconstitue un Londres fifties de carte postale.

L'intrigue tortueuse est fidèle à l'esprit de la Dame, comme on surnommait la romancière – convoquée à l'écran sous les traits de Shirley Henderson (l'ex-Mimi Geignarde des Harry Potter).

Même Richard Attenborough (Harris Dickinson) et son épouse Edana Romney (Sian Clifford), authentiques acteurs principaux lors de la création de la pièce à l'époque, sont de la murder surprise party. Dont on ne dira rien de plus, en bon complice du crime.

Coup de théâtre / See how they runDe Tom George Scénario Mark Chappell Avec Sam Rockwell, Saoirse Ronan, Adrien Brody, Ruth Wilson, Harris Dickinson,… Durée 1 h 38

"Coup de théâtre" : un hommage rétro à Agatha Christie
©LLB