Le dernier épisode de la série "House of the Dragon" suscite la colère sur les réseaux sociaux

Devant l'ampleur des plaintes, HBO Max a été obligée de réagir.

Le dernier épisode de la série "House of the Dragon" suscite la colère sur les réseaux sociaux
©HBO Max

Les temps changent vite sur les petits écrans. Entre 2011 et 2019, Game of Thrones avait fait l'événement et déclenché des réactions très vives sur les réseaux sociaux en raison de la disparition prématurée de personnages principaux, de la violence, de scènes de torture insoutenables ou de la multiplication des incestes. Aujourd'hui, sa série préquelle, House of the Dragon, qui recourt pourtant exactement aux mêmes stratagèmes pour attirer les fans, déchaîne les passions pour une raison bien différente, et presque anodine.

Sur tous les médias possibles, les inconditionnels déversent leur colère à propos du septième épisode, intitulé Driftmark, en raison de sa noirceur. Et cela n'a rien à voir avec les mœurs, pourtant des plus machiavéliques, des protagonistes. Non, ce qui a irrité les spectateurs, c'est le côté extrêmement obscur des images. "Cet épisode de House of the Dragon est tellement sombre qu'il en est irregardable. Je pourrais tout aussi bien éteindre mon écran et juste écouter", écrit un internaute. "Les effets visuels nocturnes sont tout simplement trop noirs, ajoute un autre. Ces scènes seraient certainement épiques, si seulement on pouvait réellement voir ce qui s'y passe."

Devant l'ampleur des plaintes, HBO Max a été amenée à réagir sur son compte officiel Twitter : "Nous vous remercions de nous avoir contactés au sujet d'une scène de nuit dans House of the Dragon : Episode 7 apparaissant sombre sur votre écran. L'éclairage tamisé de cette scène est une décision créative intentionnelle. Merci !"

Une explication loin d'être convaincante. Contrairement à la bataille de Winterfell de Game of Thrones, tournée de nuit contre une armée de morts-vivants, pour bien montrer l'invasion des ténèbres, ici, le réalisateur Miguel Sapochnik a eu recours à un vieux procédé hollywoodien, la nuit américaine. Une technique qui consiste tout simplement à filmer les scènes nocturnes en plein jour, avec des réglages qui feront apparaître le ciel noir tout en laissant voir les jeux de lumière. Mais dans le cas présent, soir les paramètres ont trop diminué les contrastes, soit le rendu visuel n'était pas suffisamment pas suffisamment sombre, obligeant une correction au montage. Quoi qu'il en soit, sur les forums, c'est l'énervement qui l'emporte. Au point d'éclipser l'intrigue.