"Le Sixième enfant" : quatre acteurs épatants au service d'un drame psychologique intense

Un quatuor d’acteurs épatants au service d’un drame psychologique intense.

Arrêté pour vol de câbles en cuivre dans un entrepôt de la RATP, Franck (Damien Bonnard), un gitan ferrailleur d’Argenteuil, risque gros. Son avocat parisien, Julien (Benjamin Lavernhe), obtient néanmoins qu’il ne soit condamné qu’à du sursis. Au sortir du tribunal, l’avocat et son épouse Anna (Sara Giraudeau) reconduisent Franck chez lui, sur le camp où il vit depuis cinq ans, partageant une caravane avec sa femme Meriem (Judith Chemla) et leurs cinq enfants.

La vie est quand même mal faite… Alors que le couple aisé essaye en vain d’avoir ou d’adopter un enfant depuis des années, Meriem est à nouveau enceinte. Croulant sous les dettes, le couple est incapable d’élever ce sixième enfant. Franck propose alors à Julien de leur confier l’enfant à sa naissance, à condition qu’il l’aide à régler ses dettes et à s’acheter une nouvelle camionnette… Si l’avocat est réticent face à ce qui se résume légalement à du trafic d’être humain en France - où la gestion pour autrui est illégale -, Anna se fait progressivement à l’idée de pouvoir enfin avoir le bébé dont elle rêve depuis si longtemps…

"Le Sixième enfant" : quatre acteurs épatants au service d'un drame psychologique intense
©Cinéart

Dilemme moral

Pour son premier long métrage, Léopold Legrand a choisi d'adapter Pleurer des rivières, premier roman publié en 2018 par le cinéaste et producteur Alain Jaspard (seulement connu pour La Frisée aux lardons avec Bernadette Lafont et Bernard Menez en 1979). La situation est riche et propose un beau dilemme moral et légal aux héros de cette tragédie intime, même si, concrètement, elle paraît quand même difficile à envisager.

On imagine ce qu'aurait pu tirer d'une telle situation Ken Loach ou les Dardenne - qui avaient d'ailleurs déjà traité le sujet dans L'Enfant, leur seconde Palme d'or en 2005. Le jeune cinéaste français manque un peu de bouteille pour conférer rythme et force à son récit - qui se résume souvent à une série de confrontations entre deux personnages en lieu et place du thriller souhaité. Mais Le Sixième enfant est heureusement porté par un quatuor d'acteurs impeccables. Legrand a en effet opéré un casting sans faute. Si Sara Giraudeau et Judith Chemla campent parfaitement le tourment de deux femmes réunies par l'amour maternel, Damien Bonnard, tout en présence physique dans le rôle du gitan, et Benjamin Lavernhe, tout en arrogance parisienne, font, eux aussi, ressortir toute la complexité de l'inextricable situation dans laquelle se sont engagés ces deux couples réunis par les circonstances de l'existence.

"Le Sixième enfant" : quatre acteurs épatants au service d'un drame psychologique intense
©Cinéart

Le Sixième enfant - Drame- De Léopold Legrand - Scénario : Léopold Legrand et Catherine Paillé (d'après Pleurer des rivières d'Alain Jaspard) - Avec Sara Giraudeau, Benjamin Lavernhe, Judith Chemla, Damien Bonnard… Durée 1h32.

"Le Sixième enfant" : quatre acteurs épatants au service d'un drame psychologique intense
©LLB
Vous êtes hors-ligne
Connexion rétablie...