"L’Innocent" : Louis Garrel signe une comédie policière irrésistible

Louis Garrel a construit son film sur une trame de polar.

Jeune veuf, Abel (Louis Garrel) assiste pour la troisième fois à un mariage en prison de sa mère Sylvie (Anouk Grimberg). La petite soixantaine, celle-ci anime des ateliers de théâtre pour détenus et est (encore) tombée follement amoureuse de l’un de ceux-ci, Michel (Roschdy Zem), petit truand au sourire désarmant. Quand ce dernier obtient sa remise de peine, le couple ouvre un magasin de fleurs en plein centre de Lyon. Abel est dubitatif. Où ont-ils bien pu trouver l’argent pour un tel investissement ? Avec sa meilleure amie Clémence (Noémie Merlant), le trentenaire décide de surveiller de près le nouveau mari de sa mère. Mais, méfiant au départ, Abel se laisse charmer à son tour par la gentillesse de Michel…

En mai dernier, un an seulement après y avoir présenté La Croisade, avec sa femme Laetitia Casta, Louis Garrel retrouvait déjà le chemin de Cannes pour son quatrième long métrage derrière la caméra, L'Innocent. Un petit film sans prétention, à la fois léger et profond, très librement inspiré de l'histoire de sa mère, l'actrice et réalisatrice Brigitte Sy.

Révélé par Bernardo Bertolucci dans The Dreamers en 2004 et par son père Philippe Garrel (notamment dans Les Amants réguliers en 2005), Louis Garrel devint ensuite l'acteur fétiche de Christophe Honoré (de Dans Paris aux Chansons d'amour, en passant par Les Biens-aimés ), avant leur rupture au moment de Plaire, aimer et courir vite en 2018. C'est dire que le jeune homme a été formé à une certaine vision du cinéma français. C'est dans cette lignée, post-Nouvelle Vague tendance Godard - qu'il incarnait dans Le Redoutable de Michel Hazanavicius en 2017 -, pour le côté décalé, que s'inscrit L'Innocent.

---> Découvrez l'entretien avec Louis Garrel

Légèreté grave

Son film, Louis Garrel le construit sur une trame de polar : l’ex-taulard qui refait sa vie, la traque de celui-ci par le beau-fils suspicieux, la mise en scène d’un casse… Mais la tonalité est clairement à la légèreté, à l’artificialité. Pourtant, malgré le rythme enjoué, le film aborde, sans avoir l’air d’y toucher et avec une vraie grâce, des questions profondes: la confiance, l’amitié, l’amour, la générosité. Sans oublier la passion du théâtre, qui fait avancer l’intrigue policière de façon irrésistible. Quand, en plein milieu d’un casse, un homme et une femme jouent à être un couple pour s’avouer des sentiments bien réels, c’est simple, juste, magique.

Beau gosse parfois agaçant, Louis Garrel se met à nouveau en scène sans trop se regarder, maniant au contraire l'autodérision pour camper un garçon un peu trop sage, qui demande à sa mère : "Tu peux pas faire les choses bourgeoisement ?" Et, derrière l'humour, pointent une vraie sensibilité, une grande honnêteté dans la volonté de dépeindre la complexité des relations humaines.

L'Innocent-Comédie- De Louis Garrel - Scénario Louis Garrel, Tanguy Viel et Naïla Guiguet Musique Grégoire Hetzel - Avec Louis Garrel, Roschdy Zem, Anouk Grinberg, Noémie Merlant… Durée 1h39.

"L’Innocent" : Louis Garrel signe une comédie policière irrésistible
©LLB