"Black Adam" : une daube à 200 millions

Ni Dwayne Johnson, ni Pierce Brosnan ne sauvent le nouveau film de super-héros de DC/Warner.

"Black Adam" : une daube à 200 millions
©Warner

Le DC Universe n'en finit plus de s'essouffler à courir derrière son concurrent de Disney/Marvel. On s'en souvient : l'été dernier, le studio de Batman et Superman a purement et simplement rayé de ses tablettes Batgirl, film pourtant bouclé.

A voir le niveau du présent Black Adam, on n'ose imaginer à quoi devait ressembler le film sacrifié sur l'autel de la compensation fiscale (ses 90 millions de dollars de budget seront déduits du bilan comptable du studio).

Le réalisateur espagnol Jaume Collet-Serra retrouve Dwayne Johnson après Jungle Cruise. Mais à la légèreté assumée de ce dernier succède la noirceur pesante qui plombe les productions DC, sans compter le recyclage de tout ce que pond à la chaîne l'usine à rêves.

On nous ressort une sombre histoire de royaume antique sous la coupe d'un tyran qui se fait forger une couronne de pouvoir, forcément maléfique (allô, Tolkien ?).

Se pointe un sauveur transformé en champion des opprimés (Shazam !) par des mages pas clairvoyants : comme il se doit, la vengeance à son côté obscur (pourquoi le film s'intituleBlack Adam, selon vous ?). Pas contents, les mages lui jettent un mauvais sort. Tout le monde va faire dodo quelques millénaires.

Eclairs et punchlines

Cinq mille ans plus tard, passe une archéologue (Sarah Shahi) qui veut sauver son peuple, toujours opprimé, du joug d'une armée de mercenaires équipés par Elon Musk. Lara Croft exhume la couronne maléfique et réveille l'Hercule badass qui réduit en cendres ceux dont il n'aime pas la trogne.

Viola Davis (la colonel Fury de DC Universe) envoie derechef la Société de Justice (à ne pas confondre avec la Justice League...), constituée de Hawkman, Docteur Fate, Cyclone, Atom Smasher (les cousins de Faucon, Docteur Strange, Tornade et Ant-Man. Mais oui, vous suivez...).

Tout cela va si vite qu'on ne s'intéresse à rien ni personne, surtout pas au gamin qui fait du skate au milieu des suppôts de l'agence Wagner et qui apprend l'art de la vanne au dieu antique (comme jadis Edward Furlong au Terminator).

Ce beau monde se balance à la figure des éclairs, des immeubles et des punchlines avant de s'unir contre Sauron ou Hellboy ou Vecna (faites votre choix) et de réduire en ruines une pauvre cité du Moyen-Orient. J'ai tout spoilé, mais vous avez déjà tout vu, même Pierce Brosnan qui fait du sarcasme...

La Warner aurait pu nous épargner ça et déduire 200 millions de ses impôts.

Black Adam. De : Jaume Collet-Serra. Scénario : Adam Sztykiel, Rory Haines, Sohrab Noshirvani.Avec : Dwayne Johnson, Pierce Brosnan, Aldis Hodge, Sarah Shahi,... 2h04

"Black Adam" : une daube à 200 millions
©LLB