"The Playlist" : la success-story de Spotify est sur Netflix, ses coups bas aussi...

Chacun des six épisodes est, en fait, raconté à la première personne à travers le point de vue d’un personnage.

"The Playlist" : la success-story de Spotify est sur Netflix, ses coups bas aussi...

Après The Social Network pour Facebook et Mark Zuckerberg, Steve Jobs, portrait du fondateur de la marque à la pomme, Super Pumped sur Uber et Travis Kalanick, The Dropout narrant la chute de Theranos et d'Elizabeth Holmes, c'est au tour de Daniel Ek et de la plateforme Spotify d'être au cœur d'un biopic. En l'occurrence The Playlist déjà disponible sur Netflix.

Six regards sur l’histoire

Dans cette mini-série suédoise, le Norvégien Per-Olav Sørensen (Nobel, Quicksand, Home for Christmas…), raconte bien le parcours hors du commun de Daniel. Un "nerd" visionnaire aux jeans trop larges, aussi génial qu'inadapté socialement (cliché ?), élevé par une mère seule, dans un milieu populaire et qui a révolutionné l'industrie musicale. Dans sa chambre de vieux célibataire, en gobant des chips et en descendant des bouteilles de lait chocolaté devant son PC.

Mais cette série ne se borne pas à dépeindre uniquement la success-story de l’entrepreneur au crâne d’œuf. Il faut attendre la fin du premier épisode pour comprendre le parti pris des créateurs.

Chacun des six épisodes est, en fait, raconté à la première personne à travers le point de vue d'un personnage. Daniel Ek (Edvin Endre - Vikings), sans surprise, ouvre le bal, suivi par le directeur général de Sony Music Per Sundin, la juriste Petra Hansson (Gizem Erdogan - Love&Anarchy), le brillant codeur Andreas Ehn, l'excentrique co-créateur Martin Lorentzon (Christian Hillborg - The Last Kingdom) et, enfin, l'artiste Bobby Thomasson (la vraie chanteuse Janice). Six regards qui servent une série nuancée, documentée, efficace même si parfois la mise en scène de The Playlist peut s'avérer lassante.

"Les likes ne paient pas les factures"

Cette mini-série nous replonge dans la furie des années 2000 et l'équipée sauvage des forbans suédois du site The Pirate Bay, la déconnexion totale des vieux dinosaures des maisons de disques et leur mépris pour le digital. Entre les deux, le projet utopique de départ de Spotify était censé être basé sur la gratuité et l'instantanéité avant que les coups bas, l'appât du gain et la mégalomanie de Daniel Ek ne chamboulent légèrement le projet, bien encouragé par un modèle économique compliqué à trouver.

Dans cette lutte acharnée, ce sont les artistes qui trinquent. Pour la plupart… Une injustice parfaitement résumée par cette diatribe de Bobby Thomasson, fer de lance de la révolte des vrais créateurs lassés d'être "rémunérés" en visibilité. "Quand notre travail est utilisé, on veut être payés […] Les likes ne paient pas les factures."

The Playlist Biopic Création Christian Spurrier Réalisation Per-Olav Sørensen Avec Edvin Endre, Ulf Stenberg, Gizem Erdogan, Christian Hillborg, Janice Kamya Kavander… Netflix En ligne (6 x 55').

"The Playlist" : la success-story de Spotify est sur Netflix, ses coups bas aussi...
©LLB