"Yuku": un périple en chansons enchanteur avec les voix d'Agnès Jaoui et d'Arno

Un délicieux conte, qui allie avec brio tradition et modernité, pour un récit initiatique sur la nécessité de dire au revoir aux proches.

Yuku est une petite souris qui vit dans un château. En compagnie de ses nombreuses petites sœurs, elle n’aime rien tant qu’écouter les histoires que conte sa grand-mère, que Yuku accompagne en jouant de son ukulélé.

Quand Mamy est victime d’un grave accident, Yuku décide de partir vers le lointain Himalaya pour y cueillir une fleur légendaire aux vertus magiques. Mais sa mère, qui a tenté de l’en dissuader, l’a prévenue : ce chemin est semé d’embûches, de corbeaux, de loups et autres dangers.

Armée de son courage, de son ukulélé et de ses chansons, la courageuse Yuku entend bien tous les surmonter.

Depuis plus de trente ans, le producteur franco-belge Arnaud Demuynck, œuvrant aussi comme scénariste et réalisateur, livre avec une régularité son lot de courts métrages d’animation, régulièrement primés.

Après une longue veine de production de courts métrages d'auteur, il s'est tourné avec bonheur vers les films pour enfants. Ses compilations thématiques de courts métrages présentées par la Chouette du cinéma (Entre veille et sommeil, La Fontaine fait son cinéma, Le vent dans les roseaux,…) ont rencontré un joli succès dans ce segment, loin du tout-venant de l'animation industrielle, ciblant en particulier le public enfantin, amateur des contes.

Du court au long

Le passage au long métrage se mûrissait de longue date. Le producteur réalisateur a franchi son Himalaya, épaulé du réalisateur Rémy Durin et de ses comparses du studio bruxellois l'Enclume, déjà à la manœuvre de l'excellent Le Parfum de la Carotte (2014) ou de Grand Loup & Petit Loup (2018).

On retrouve leur saveur graphique et leur délicate palette de couleurs dans Yuku et la fleur de l'Himalaya - dues notamment à la direction artistique de Paul Jadoul, comparse de longue date de Rémi Durin. On retrouve aussi à la composition de l'importante bande musicale Alexandre Brouillard (Le Parfum de la carotte, Grand Loup&Petit Loup) et David Rémy.

À l'heure où les grands frères américains, Disney en tête, ont totalement abandonné ce segment et ce type de films, qui s'adresse aux enfants sans les prendre pour des niais, Yuku et la fleur de l'Himalaya s'inscrit dans la lignée des classiques du genre tout en imposant l'originalité et la sensibilité de ses auteurs.

Ce conte initiatique agrège des thèmes chers à Arnaud Demuynck, à même de toucher les cordes sensibles du jeune public - et d’amorcer un échange constructif avec leurs aînés : vaincre ses peurs, la force de l’amitié, la valeur de la générosité…

Le récit aborde aussi de front, mais avec un sens délicat de la suggestion, l’au revoir à un être cher. Pierre angulaire du récit d’autant plus touchante que les plus grands reconnaîtront, à côté de celles d’Agnès Jaoui (Renarde), Tom Novembre (Loup) ou Alice on the Roof (Lapin), la voix du regretté Arno derrière l’accent du Rat, l’une des multiples rencontres de Yuku et le complice d’un des épisodes musicaux qui agrémente cette œuvre.

Yuku et la fleur de l'Himalaya-Conte animé- De Arnaud Demuynck et Rémi Durin - Scénario : Arnaud Demuynck - Avec Lily Demuynck-Deydier, Agnès Jaoui, Arno, Tom Novembre, Alice on the Roof, Maia Baran,… Durée 1h05.

"Yuku": un périple en chansons enchanteur avec les voix d'Agnès Jaoui et d'Arno
©LLB