"Enzo le Croco" : un joli conte avec Javier Bardem (en roue libre) et un gentil croco chanteur

"Enzo le Croco" : un joli conte avec Javier Bardem (en roue libre) et un gentil croco chanteur
©Sony

Magicien de seconde zone, Hector Valenti (Javier Bardem, en roue libre totale…) se fait jeter du casting du télécrochet Show us What You Got. Son numéro avec des pigeons ne fait décidément plus recette…

Dans une animalerie exotique, il tombe sur un bébé crocodile qui… chante divinement bien. Il l’appelle Enzo et le fait répéter à ses côtés pour préparer leur nouveau spectacle. Mais, une fois sur scène, pétrifié par le trac, Enzo reste muet. Fauché, Hector repart en tournée, laissant le gentil croco au grenier de sa belle maison en briques à New York.

C’est là que, dix-huit mois plus tard, s’installe la famille Primm. Inquiet de stressé pour un rien, Josh, le fils, a du mal à s’adapter à son nouvel environnement : métro bruyant, camarades d’école branchés, voisin acariâtre (Brett Gelman)… Mais tout change quand Josh rencontre Enzo, qui va apprendre à l’enfant à prendre confiance en lui. Et si le crocodile avait, lui aussi, besoin d’un ami pour surmonter son trac ?

Mort en 2013 à l'âge de 91 ans, Bernard Waber enchanta des générations de petits Américains avec ses livres jeunesses, dont The House on East 88th Street, publié en 1962 et où il introduit son personnage fétiche : Lyle (traduit en Enzo dans la VF du film), un charmant crocodile vivant à New York avec la famille Primm. Peu connu chez nous, le personnage avait déjà eu droit à un téléfilm HBO à la fin des années 1980, le voici porté au grand écran par Will Speck et Josh Gordon.

Connu pour leurs comédies ouvertement stupides (des Rois du patin avec Will Ferrell en 2007 à Joyeux Bordel ! , leur dernier film avec Jason Bateman en 2016), le duo adapte ici son humour bas de plafond - même si ça rote et ça pète de temps en temps - pour signer un film pour enfants qui allie prise de vues réelles et animation 3D. On est loin cependant de la délicatesse et de la finesse de Paddigton … Malgré une VF très faible - notamment dans les chansons, assez insupportables -, Enzo le Croco reste un joli conte, joyeusement délirant et qui plaide pour égayer la vie en y invitant un brin de folie.

Enzo le Croco / Lyle Lyle Crocodile-Comédie foldingue- De Will Speck et Josh Gordon - Scénario : Will Davies (d'après les livres de Bernard Waber) - Avec Javier Bardem, Constance Wu, Winslow Fegley… Durée 1h46.

"Enzo le Croco" : un joli conte avec Javier Bardem (en roue libre) et un gentil croco chanteur
©LLB