"Rodeo": une plongée envoûtante dans la culture du "cross bitume" primée à Cannes

Un premier film atmosphérique signé par la jeune cinéaste française Lola Quivoron, qui propose une plongée dans la culture méconnue et fantasmée du "cross bitume".

Julie Ledru, la comédienne non professionnelle de "Rodeo" de Lola Quivoron.
Julie Ledru, la comédienne non professionnelle de "Rodeo" de Lola Quivoron. Une révélation! ©Les Films du Losange

Jeune femme rebelle, Julia (Julie Ledru) vit avec son frère et sa mère dans une cité de la banlieue bordelaise. Désœuvrée, elle se consacre entièrement à sa passion : la moto. Ou plus exactement le “cross bitume”, culture urbaine qui englobe notamment la pratique clandestine des “rodéos”.

Après avoir répondu à une petite annonce sur Le Bon Coin, sous prétexte d’essayer la moto qu’elle s’apprête à acheter, Julia s’envole avec le bolide, au désespoir de son propriétaire. Elle rejoint une “ligne” où, au milieu de mecs, elle veut, elle aussi, s’essayer à faire la “roue arrière” ou à “voler”. Sur le bitume, bravant le danger, elle se laisse gagner par l’adrénaline et profite d'un sentiment de liberté totale… Là, celle qui se fait surnommer “l’Inconnue” fait la rencontre d’une bande de jeunes motards, qui vont la faire entrer dans leur groupe et leurs petites combines…

Un film sans jugement

Importé des États-Unis, le phénomène du rodéo urbain fait régulièrement la une des médias. En mai dernier, Rodeo a d’ailleurs fait son petit effet sur la Croisette. Il a décroché le Coup de cœur du jury Un certain regard, mais il a surtout créé la polémique, sa jeune réalisatrice Lola Quivoron ayant mis en cause la responsabilité de la police dans les accidents qui ont lieu lors de ces rodéos motorisés sauvages. Comme elle le met en scène dans l’une des premières scènes du film.

Ce qui frappe dans ce premier long métrage (après notamment Au loin, Baltimore, court qui abordait déjà ce monde du “cross bitume” en 2016), c’est le refus de tomber dans un quelconque film sociétal ou à thèse. Rodeo n’est pas un film sur le rodéo urbain — même si Quivoron filme, de façon assez envoûtante, de nombreuses scènes sur deux-roues et autres quads. Sans aucun jugement pour ses personnages, la jeune Française signe avant tout le portrait d’une jeune femme qui, au sortir de l’adolescence, construit son identité et se cherche une place dans la société, ou plutôt en dehors de celle-ci. “Je vole tout. En vrai, j’ai pas besoin de thunes”, déclare-t-elle, tout en continuant à planquer ses économies dans le réservoir de sa bécane…

Julie Ledru, la comédienne non professionnelle de "Rodeo" de Lola Quivoron.
Dans "Rodeo", Lola Quivoron met en scène de façon très impressionnante la culture du "cross-bitume". ©Les Films du Losange

Campée par Julie Ledru — castée sur Instagram pour son agilité à moto —, Julia est une héroïne intrépide en quête de liberté, mais aussi une femme qui tente de s’imposer dans un monde d’hommes, en leur offrant une représentation de la féminité qui ne rentre dans aucune des cases des jeunes gars qu’elle côtoie.

Western urbain

Scope, motos se cabrant comme des chevaux, montées par une bande de hors-la-loi… Rodeo emprunte évidemment beaucoup au western (jusqu’à la police de caractères de son générique). Mais c’est loin d’être la seule référence de Lola Quivoron. Car si le monde décrit est ultraréaliste, nous permettant de plonger au cœur d’un univers méconnu et fantasmé par les médias, la cinéaste fait appel à d’autres codes pour nous conter la trajectoire fulgurante de son “Inconnue”. Transgenre, Rodeo est tantôt un polar — avec notamment une scène de braquage à toute vitesse —, tantôt un film fantastique, avec la présence de fantômes qui rôdent. Comme pour rappeler que l’irrésistible appel de la vitesse et de l’adrénaline n’est pas sans danger...

Julie Ledru, la comédienne non professionnelle de "Rodeo" de Lola Quivoron.
Non professionnelle découverte sur Instagram, Julie Ledru impressionne en tête d'affiche de "Rodeo" de Lola Quivoron. ©Les Films du Losange

Rodeo Drame transgenre De Lola Quivoron Scénario Lola Quivoron et Antonia Buresi Photographie Raphaël Vandenbussche Musique Kelman Duran Avec Julie Ledru, Yanis Lafki, Antonia Buresi… Durée 1h46

étoiles Arts Libre cinéma
étoiles Arts Libre cinéma ©LLB