"EO": les mémoires d’un âne, prix du jury à Cannes

Le vieux cinéaste polonais Jerzy Skolimowski observe l’horreur de l’humanité à travers les beaux yeux mélancoliques d’un âne…

À 84 ans, Jerzy Skolimowski décrochait, en mai dernier, le prix du jury du 75e Festival de Cannes pour le très étrange EO, son 18e film, le premier...

Cet article est réservé aux abonnés

Profitez de notre offre du moment et accédez à tous nos articles en illimité