Le rêve le plus fou d'Hawa ? Etre adoptée par Michelle Obama

Si sa grand-mère doit vraiment disparaître, Hawa sait à quelle maman elle voudrait être confiée... Le nouveau film de Maïmouna Doucouré est à voir sur Prime Video.

Hawa (Sania Halifa) tente de trouver une personne vraiment à la hauteur pour remplacer sa grand-mère (Oumou Sangare)
Hawa (Sania Halifa) tente de trouver une personne vraiment à la hauteur pour remplacer sa grand-mère (Oumou Sangare)

Hawa (Sania Halifa) vit seule avec sa grand-mère (Oumou Sangaré), gravement malade, et craint de se voir placée par les services sociaux quand cette dernière disparaîtra. Lorsque l’adolescente apprend que Michelle Obama est de passage à Paris, Hawa a l’idée folle de se faire adopter par cette femme iconique, qu’elle admire plus que tout… Bien sûr, il n’est pas simple d’approcher l’ex-Première Dame des Etats-Unis mais la jeune fille n’a pas froid aux yeux et malgré les nombreux obstacles qui se dressent en travers de sa route, elle décide de foncer et de ne rien lâcher.

Hawa ne renonce jamais

Dans le rôle d’Hawa, la jeune Sania Halifa aux cheveux d’or déploie une belle énergie, habituée à se battre contre les préjugés de ceux qui s'arrêtent à sa couleur de peau.

Dans son projet un peu fou de faux conte de Noël, Maïmouna Doucoure a entraîné trois autres talents de renom: Oumou Sangaré compose une grand-mère rêvée et griotte renommée, habituée à animer les mariages et les fêtes familiales. Un rôle qui colle à la peau de l’artiste malienne, chantre de l’émancipation féminine. Yseult endosse son propre rôle de star française aux origines camerounaises, blessée par certains revers de la vie mais attendrie et à l’écoute d’Hawa. Enfin, l’astronaute Thomas Pesquet, habitué à faire rêver ses contemporains et à les entraîner vers les étoiles, reste ébahi devant le bagout de l'ado.

Le film met en valeur la créativité et la débrouillardise de sa jeune héroïne ainsi que son caractère bien trempé, forgé par les difficultés déjà traversées. La sagesse de sa grand-mère et l’aide d’un de ses voisins vont ouvrir les yeux d’Hawa sur ce qui compte vraiment...

Enfance et quête d’identité

L’enfance reste un thème de prédilection pour Maïmouna Doucoure. Son premier court métrage Mamans (César du Meilleur Court Métrage 2017) abordait la question de la polygamie dans une famille d’origine sénégalaise. Son premier film, Mignonnes dénonçait l’hypersexualisation des préadolescentes et la dictature des apparences encore amplifiée par les réseaux sociaux. Sacré prix de la Meilleure Réalisation à Sundance 2020, le long métrage est sorti sur Netflix à travers le monde.

Dans ce nouveau film, la cinéaste met en valeur la question de la transmission entre Maminata et Hawa, mais aussi une réflexion sur l’identité (ce qui fait d’Hawa une petite Parisienne bien implantée dans son quartier) et sur la nécessité, pour chacun, de trouver sa voie.

Hawa Faux conte de Noël De Maïmouna Doucoure Scénario Maïmouna Doucoure, Alain-Michel Blanc, Zangro, David Elkaïm Avec Sania Halifa, Oumou Sangaré, Yseult Onguenet, Thomas Pesquet Durée 1h44 Sur Prime Video dès le 9/12