L'actrice Marion Cotillard a exprimé mardi une "gratitude infinie" envers sa consoeur Adèle Haenel pour avoir brisé le silence avec ses accusations de "harcèlement sexuel" à l'encontre du réalisateur Christophe Ruggia.

"Adèle, ton courage est un cadeau d'une générosité sans pareil pour les femmes et les hommes, pour les jeunes actrices et acteurs, pour tous les êtres abîmés qui savent maintenant grâce à toi qu'ils n'ont pas à subir cette violence. Et pour ceux qui l'ont subie, qu'ils peuvent parler, ils seront écoutés et entendus", écrit Marion Cotillard sur Instagram à côté d'une photo d'Adèle Haenel.

"Tu brises un silence si lourd. Ton témoignage est d'une puissance inouïe. Il résonne profondément", poursuit Marion Cotillard, Oscar de la meilleure actrice pour La Môme.

Dans une longue enquête publiée dimanche par Médiapart, Adèle Haenel, 30 ans, récompensée par deux César dont celui de la meilleure actrice en 2015 pour "Les Combattants", accuse Christophe Ruggia, avec qui elle a tourné son premier film "Les Diables", d'"attouchements" et de "harcèlement sexuel" alors qu'elle était âgée de 12 à 15 ans.

Le réalisateur a réfuté par le biais de ses avocats ces accusations. La Société des réalisateurs de films (SRF) a cependant annoncé lundi avoir décidé de le radier de ses listes.

"Chère Adèle, tu marques l'histoire. L'histoire de cette révolution libératrice. Notre histoire et celle de nos enfants. J'ai une gratitude infinie envers toi", conclut Marion Cotillard.