Quand Elsa Zilberstein est en guerre avec sa fille adolescente. Tous aux abris !

Psychologue spécialisée dans la communication non violente, Emma (Elsa Zylberstein) éduque seule sa fille Lila (Ioni Matos). Enfin, seule, pas vraiment. Son ex-mari Victor (Lucien Jean-Baptiste) n’est jamais bien loin. Pas plus que sa sœur (Tania Garbarski) et sa collègue Anne (Stéphanie Crayencour). Jusque-là, tout allait bien. Mais Lila, sous le charme d’un de ses camarades, choisit d’entamer sa crise d’adolescence après avoir à peine soufflé les bougies de son 14e anniversaire. Face à une gamine de plus en plus difficile à gérer, Emma se voit de plus en plus réagir, malgré elle, comme sa mère (Hélène Vincent) lorsqu’elle-même était une ado rebelle…

Après avoir offert au cinéma belge francophone l’une de ses premières comédies romantiques classiques avec Faut pas lui dire (Magritte du meilleur premier film en 2018), l’ancienne avocate Solange Sicurel revient avec une nouvelle comédie à la française, mettant cette fois en scène les délicats rapports mère-fille. Le problème, c’est que toutes les situations, ultra-répétitives, sonnent faux. À commencer par les prémices de base : l’enfant sage qui devient du jour au lendemain un petit diable et la psy qui renie en un éclair des années de pratique… Difficile, dès lors, de trouver réellement matière à rire. D’autant que les dialogues sont eux aussi d’une platitude à faire peur. Et que, non dirigée, Elsa Zylberstein est en roue libre totale; ce qui n’est pas beau à voir. Et le reste du casting est à la hauteur…

Adorables Comédie Scénario & réalisation: Solange Sicurel. Avec Elsa Zylberstein, Lucien Jean-Baptiste, Hélène Vincen… Durée 1h31.

© DR