Notre collègue, qui s’était farci le premier opus des amours compliquées de Tessa et Hardin, nous avait prévenu : "Ce n’est pas un cadeau". Soyons de bon compte : nous ne faisons pas partie de la cible de cette deuxième adaptation de la saga romantico-ado d’Anna Todd.

Mais, même si un fossé a toujours existé entre l’âge moyen des critiques et celui du public des teen movies, on mesure le fossé qui existe entre cette romance de comptoir et, au hasard, Sex Education, The End of the F***ing World, I’m not OK with this, Mes Premières fois, Outer Banks ou Trinkets, que les ados des années 2020 bingewatchent en série. Il faut croire que dans ce registre-là aussi, les producteurs des petits écrans font désormais preuve de plus d’audace que ceux des grands.

La stagiaire et le faux bad boy

On les imagine mal supporter masques et distanciation (ou braver les deux) pour se farcir les atermoiements de cette (pas si) sainte nitouche de Tessa (Josephine Langford), stagiaire à succès chez un éditeur hype, qui n’en finit pas de retomber dans les bras de ce mauvais garçon d’Hardin (Hero Fiennes-Tiffin ; son tonton Ralph devrait lui faire un procès).

"Mauvais garçon" qui conduit une voiture de collection et vit dans un loft d’hypster. Est-il drogué ? Criminel ? Ne paie-t-il que 750 dollars d’impôts ? Fait-il partie d’un culte sataniste pédophile qui milite pour l’élection de ce communiste de Biden ? Ah non : il a des tatouages (vachement chelou et underground en 2020…) et, surtout, un problème de boisson qui le pousse parfois à flanquer un pain à papa (notons aussi, fun/fan fact, que l’acteur est l’ex-Voldemort jeune de la saga Harry Potter, ce qui serait plus crédible pour sa rep’ de bad boy).

Mais, bon, le garçon refoule un gros traumatisme d’enfance (le pauvre chou) et un conflit subséquent avec son paternel. On a perdu le compte du nombre de fois que Tessa passe muscade et rempile avec Hardin. L’eau de rose n’est plus ce qu’elle était : elle daube la daube aux cinquante nuances de guimauve - avec une bonne dose d’hypocrisie : les deux jeunes amants sont torrides, mais toujours hors champ (ah, la scène de la douche !).

La fin nous promet déjà After 3 au prix d’un cliffhanger hilarant (on spoile : "Dad ! ?", s’exclame Tessa à la vue d’un SDF). Et il restera encore deux chapitres après ça, plus les deux prequels, Before...

After : Chapitre 2 | After We Collided Guimauve ado De Roger Kumble Scénario Anna Todd, Mario Celaya Avec Josephine Langford, Hero Fiennes-Tiffin,… Durée 1h45.

© DR