Jessica Chastain en tueuse à gages : une touche psychologique recouvre cascades et combats.

Ava (Jessica Chastain) est une tueuse à gages hors pair, parmi les meilleures gâchettes du milieu. Son travail rapide, discret, précis et sans bavures en est la preuve. Seul hic : sa propension à interroger ses cibles sur les raisons de leur disgrâce et donc sur ce qui a conduit à leur nécessaire élimination. Cette tendance à trop "intellectualiser son boulot" lui vaut des ennemis en haut lieu au sein de l’organisation secrète qui l’emploie, dont certains pensent que cette curiosité mal placée pourrait nuire à ses missions futures et passées. Malgré une nouvelle mise en garde par son précieux protecteur et mentor (John Malkovich), Ava persiste et signe. Si bien que certains voudraient la voir disparaître à son tour.

Jessica Chastain se donne à fond dans ce rôle de mercenaire professionnelle riche en bagarres, acrobaties et autres cascades. Le résultat est crédible, dans ce type cinématographique extrêmement codifié : nombreux bris de vitre, multiples explosions, mais seulement quelques ecchymoses et éraflures et jamais rien d’irréversible concernant la santé ou la survie du personnage principal. La comédienne bénéficie en outre de partenaires prestigieux pour lui donner la réplique : John Malkovich, Colin Farrell, Common. Elle offre par ailleurs à Geena Davis un rôle ténu mais crucial dans lequel brille toute la maîtrise émotionnelle de l’actrice.

Les revers d’une femme à poigne

Connue pour ses rôles de femme de pouvoir d’apparence faussement fragile (Take Shelter, Interstellar) Jessica Chastain s’est battue pour mener à bien ce projet développé par sa société de production Freckle Films. Ava est en effet entré très tôt dans la tourmente lorsque le choix du réalisateur s’est porté sur Matthew Newton, accusé de violences conjugales et conspué sur les réseaux sociaux. Déterminée à tourner ce thriller coûte que coûte, l’actrice principale et productrice du film a recruté, à l’été 2018, Tate Taylor, le réalisateur du film La couleur des sentiments (2011) pour reprendre le projet à la base. De ce partenariat résulte un scénario n’hésitant pas à creuser les raisons qui poussent Ava à se mettre continuellement en danger. Dévoilant ces événements du passé qui l’ont amenée à quitter son fiancé (Common) et à choisir ce métier du travestissement et de l’ombre. Cette fine couche psychologique n’empêche pas le script de foncer tête baissée et de poursuivre son objectif premier : nous en mettre plein la vue et asseoir la réputation et la crédibilité de Miss Chastain dans les rôles de femmes à poigne.

Ava Thriller à gages de Tate Taylor. Scénario: Matthew Newton. Avec Jessica Chastain, John Malkovich, Colin Farrell, Geena Davis. Durée 1h36.

© DR