Olivier Masset-Depasse confronte Anne Coesens et Veerle Baetens dans un thriller hitchkockien.

Habitant une maison mitoyenne dans un quartier résidentiel chic et toutes deux mères d’un petit garçon, Alice (Veerle Baetens) et Céline (Anne Coesens) sont non seulement voisines, mais aussi les meilleures amies du monde. Dans ces années 60 rayonnantes de bonheur, ces deux femmes au foyer semblent sortir d’une publicité pour l’électroménager ou d’un film hollywoodien. Jusqu’à ce que l’horreur vienne obscurcir le tableau. Un jour, Maxime, le fils de Céline, tombe de la fenêtre de sa chambre, sous les yeux ou presque d’Alice, qui ne peut rien faire pour le sauver. Entre les deux amies, la culpabilité s’invite aussitôt comme un poison, de plus en plus vénéneux…


Il aura fallu attendre huit ans pour retrouver Olivier Masset-Depasse au grand écran, depuis le très remarqué Illégal en 2010, même si le cinéaste a travaillé entre-temps pour la télévision. Pour son troisième long métrage, le réalisateur adapte Derrière la haine de la Belge Barbara Abel. Et l’on comprend sans peine ce qui a attiré le cinéaste belge vers ce roman psychologique publié en 2012 qui confronte deux mères autour d’un petit garçon. Dans Illégal déjà, Masset-Depasse abordait en effet le thème de l’amour maternel et de deux femmes qui s’échangeaient le rôle de mère.

Mais si Duelles permet à Masset-Depasse de creuser cette question, il s’offre ici un tournant esthétique à 180 degrés. Il abandonne en effet le naturalisme pour une approche ultra-stylisée, que ce soit dans les décors, les costumes, la photographie mais aussi le récit. Le cinéaste s’offre un vrai thriller classique, quasi hollywoodien, en hommage aux grands noms du genre, Hitchcock en tête. Pourtant, comme s’il n’osait aller au bout de son désir, Duelles tend par instants vers le pastiche et une forme de kitsch, le pur plaisir du cinéma prenant parfois le dessus sur le scénario (un peu bancal) et sur la douleur de ces deux femmes s’entre-déchirant, campées par deux excellentes comédiennes. Anne Coesens (la compagne du réalisateur) et la Flamande Veerle Baetens prennent visiblement un réel plaisir à se glisser dans les habits sixties de ces deux mères qui, derrière une image guindée, cachent un véritable feu intérieur…

Duelles Thriller hitchcockien De Olivier Masset-Depasse Avec Veerle Baetens, Anne Coesens, Arieh Worthale, Mehdi Nebbou… Durée 1 h 30.

© IPM