Les yeux tournés vers le ciel, les propriétaires des cinémas prient pour qu’il pleuve mercredi et que les cinéphiles masqués succombent massivement à l’envie de découvrir enfin sur grand écran un blockbuster, Tenet. Le James Bond en version science-fiction de Christopher Nolan constitue en effet leur meilleur espoir de relancer leur activité et de pousser les nouveaux abonnés des plateformes de streaming à penser en termes de spectacle et pas uniquement d’économie.

Toutes les aides seront nécessaires, si l’on en croit un sondage mené aux USA par Performance Research. Si les films sortaient simultanément en salle et en VOD, 57 % des spectateurs choisiraient de rester dans leur salon. Seuls 15 % donneraient la priorité au cinéma, le nombre d’indécis étant de 28 %. Avec une attente de 90 jours, comme actuellement, 44 % préfèrent toujours ne pas bouger de chez eux, contre 27 % tentés par la salle.

Plus inquiétant encore. Concernant Tenet, 16 % ne le visionneront que sur grand écran et 30 % uniquement en VOD. Restent 54 %, prêts à attendre. Des scores quasi identiques sont annoncés pour No Time to Die : 18 % pour la salle, 33 % pour la maison et 49 % hésitent entre les deux formules. Le streaming est bien ancré, cela ne sera pas simple de faire marche arrière.